RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

L'AMARC FÊTE SES 25 ANS

À Montréal le 7 novembre, une journée de réflexion, de célébration et de collaboration s'est déroulée tandis qu'une myriade de radiodiffuseurs communautaires et d'intervenants arrivaient de partout dans le monde pour célébrer le 25e anniversaire de l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC).

Des discussions animées, menées par un groupe varié de militants, dont Michel Delorme, premier président de l'AMARC, Frank La Rue, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la protection et la promotion du droit à la liberté d'opinion et d'expression, et Melissa Cabana, d'Oxfam Québec, se sont concentrées sur le thème du développement et de l'habilitation par la radio communautaire. Les changements survenus dans le contexte mondial depuis la création de l'AMARC, comme l'émergence des nouvelles technologies et la concentration accrue des médias, de même que les nouveaux problèmes environnementaux et financiers, éclairent un débat dynamique sur l'avenir de l'organisation.

La fin de la journée a culminé avec la Déclaration de Montréal énoncée à l'occasion du 25e anniversaire de l'organisation, qui constitue le renouvellement de la détermination de l'AMARC de poursuivre le mandat qu'elle s'est donné il y a 25 ans. Aller à : http://tinyurl.com/66ma6l

Conférencière invitée à prononcer le discours d'ouverture, Amy Goodman, animatrice de « Democracy Now ! », une émission quotidienne de nouvelles internationales de la télévision et de la radio diffusée par plus de 700 stations à travers l'Amérique du Nord ( http://www.democracynow.org ), a captivé une salle d'étudiants, de militants des droits de la personne, de journalistes et de praticiens de la radio communautaire.

Goodman a témoigné du rôle crucial de l'AMARC et de la radio communautaire dans le maintien de la démocratie en donnant une voix à des gens qui autrement n'auraient pas eu accès à la parole, et à quel point il est essentiel de partager les informations dans l'intérêt public. « Les gens ont besoin d'organisations bien ancrées dans leur milieu, fortes et indépendantes, pour apporter des changements réels à long terme. C'est comme cela que se bâtissent les mouvements », a-t-elle dit. Parlant du Président-élu Barack Obama, qu'elle a appelé « l'Organisateur communautaire en chef », elle a déclaré à la foule que maintenant, plus que jamais, il y avait pour les organisateurs communautaires de la base des possibilités d'entrer dans un débat plus étendu - et qu'une radio communautaire critique constitue un élément essentiel de ce processus.

Les partisans de l'AMARC ont quitté l'assemblée avec un sentiment de confiance dans le succès de leur travail et dans la contribution que la radio communautaire a apporté au développement et à l'habilitation de tant de communautés dans le monde au cours des 25 dernières années. Quant aux 25 prochaines années de l'AMARC, restez à l'écoute...

(26 novembre 2008)

Dernier Tweet :

#Paraguay: denuncian amenazas y coacción de intendente local a periodista: https://t.co/zIlw0BJM5X @PeriodistasPy… https://t.co/xursgvUmDN