RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le Prix Liberté de Publier 2009 de l'UIE attribué aux fondateurs de l'OLPEC

Le Prix Liberté de Publier 2009 de l'UIE attribué à Sihem Bensedrine, Neziha Rejiba et Mohammed Talbi, fondateurs de l'OLPEC, ONG tunisienne de défense de la liberté d?expression et de publier

(UIE/IFEX) - Sarajevo, Genève, Oslo - Le Président de l'Union internationale des Editeurs (UIE), Herman Spruijt, a annoncé le 25 avril 2009 à Sarajevo que Sihem Bensedrine, Neziha Rejiba et Mohammed Talbi, fondateurs de l'Observatoire de la Liberté de Presse, d'Edition et de Création (OLPEC), ONG tunisienne, avaient obtenu le Prix liberté de publier 2009 de l'UIE pour leur courage exemplaire dans la défense de la liberté de publier.

Lors d'une conférence de presse organisée au Salon du livre de Sarajevo (Bosnie-Herzégovine) le 25 avril 2009, quelques instants avant une table ronde sur la liberté de publier dans les Balkans co-organisée par l'Union internationale des éditeurs (UIE) et l'Association des éditeurs et des libraires bosniaques (UIK), Herman Spruijt, le Président de l'UIE, a annoncé que le Conseil d'administration de l'UIE, réuni la veille à Sarajevo, avait décidé d'attribuer, après délibération et vote, le Prix liberté de publier 2009 de l'UIE à Sihem Bensedrine, Neziha Rejiba et Mohammed Talbi, fondateurs de l'Observatoire de la Liberté de Presse, d'Edition et de Création (OLPEC), ONG tunisienne de défense de la liberté d'expression et de publication. Herman Spruijt a par ailleurs ajouté que les trois membres fondateurs de l'OLPEC avaient été choisis parmi de nombreux candidats de valeur.

L'UIE a créé le Prix liberté de publier pour honorer une personne, des personnes ou une institution qui a contribué de manière significative à la défense et à la promotion de la liberté de publier n'importe où de part le monde.

Le Prix 2009 sera formellement attribué par le Président de l'UIE à Oslo (Norvège) le 4 juin 2009 pendant le Forum mondial sur la liberté d'expression qui se déroulera dans la capitale norvégienne du 1er au 6 juin 2009. Des hôtes de marque prendront part à la cérémonie de remise du Prix.

Herman Spruijt, Président de l'UIE, a déclaré lors de la conférence de presse: "Le travail de l'Observatoire de la Liberté de Presse, d'Edition et de Création (OLPEC) en tant qu'ONG de défense de la liberté de la presse et de publication a souvent conduit ses trois membres fondateurs, Sihem Bensedrine, Neziha Rejiba et Mohammed Talbi au conflit avec les autorités tunisiennes et a également mis en danger leur sécurité. Les autorités tunisiennes ont constamment refusé de reconnaitre l'OLPEC sur un plan légal. Ainsi, l'OLPEC n'a pas de statut légal en Tunisie et ses membres doivent malheureusement travailler dans des conditions extrêmement difficiles. En Tunisie, les manquements à la liberté d'expression vont de paire avec les manquements à la liberté d'association. Nous donnons le Prix liberté de publier 2009 de l'UIE aux trois membres fondateurs de l'OLPEC avec le plus profond respect pour le courage dont ils ont su faire preuve, mais aussi en hommage à la passion, à l'intégrité et à la persévérance qu'ils incarnent de manière éclatante".

Le Président du Comité liberté de publier de l'UIE, Bjørn Smith-Simonsen, a ajouté lors de cette même conférence: "L'OLPEC, qui a d'une certaine façon émergé des cendres de la maison d'édition Aloès en 2001, publie des alertes sur les violations de la liberté d'expression en Tunisie. A titre d'exemple, l'OLPEC publie la liste des livres censurés au Salon du livre de Tunis. Ce travail remarquable est fort utile et se doit d'être salué. Sihem Bensedrine, Neziha Rejiba et Mohammed Talbi ont constamment défendu le droit à la liberté d'expression et de publier et ont eu à en subir les conséquences : agressions, surveillance policière, odieuses campagnes de diffamation, entre autres. Nous espérons que le Prix UIE encouragera les membres fondateurs de l'OLPEC et l'OLPEC lui-même à poursuivre leur précieux travail de mise à jour des violations répétées du droit à la liberté d'expression et de publier en Tunisie".

Pour lire le texte intégral, cliquer ici:
http://tinyurl.com/d59kln

Dernier Tweet :

#Yemen: Human rights defender Kamal Al-Shawish of Mwatana detained by Houthis in Hodeidah https://t.co/aE6mIJZxVm @GulfCentre4HR