RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

ARTICLE 19 et le CIHRS condamnent les attaques contre le Rapporteur spécial des Nations Unies

Frank La Rue, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la protection et la promotion du droit à la liberté d'opinion et d'expression
Frank La Rue, Rapporteur spécial des Nations Unies sur la protection et la promotion du droit à la liberté d'opinion et d'expression

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la protection et la promotion du droit à la liberté d'opinion et d'expression, Frank La Rue, a été attaqué par des gouvernements qui tentent d'éroder l'indépendance du Rapporteur spécial et, plus généralement, toutes les personnes qui détiennent un mandat en vertu des Procédures spéciales du Conseil des droits de l'homme des Nations Unies, disent ARTICLE 19 et l'Institut du Caire pour les études sur les droits de la personne (Cairo Institute for Human Rights Studies, CIHRS).

Après avoir présenté son premier rapport annuel au Comité des droits de l'homme à Genève le 2 juin, La Rue a reçu des réponses critiques de l'Égypte (au nom du Groupe africain), des Émirats arabes unis (au nom du Groupe arabe), et du Pakistan (au nom de l'Organisation de la Conférence islamique). Certaines délégations particulières, comme celles de l'Algérie, de l'Égypte, de Malaisie, du Soudan et du Yémen, ont aussi réagi de manière négative. Un grand nombre d'entre elles ont fait valoir qu'il (La Rue) devait être démis de son poste.

Exprimant leur appui au travail du Rapporteur spécial, ARTICLE 19 et le CIHRS ont condamné ces attaques contre La Rue, qui selon les deux groupes violent le droit du Rapporteur spécial à la liberté d'opinion et d'expression.

Les représentants des États affirment que le rapport de La Rue dévie de son mandat. La question particulière qui incite à tant de vitriol, c'est la décision du Rapporteur spécial que le concept de « diffamation des religions » viole les normes internationales en matière de liberté d'expression. « Aux termes du Code de conduite des personnes qui détiennent un mandat en vertu des Procédures spéciales, les Rapporteurs spéciaux doivent être indépendants dans l'exécution de leur mandat », disent ARTICLE 19 et le CIHRS.

Dernier Tweet :

#Paraguay: denuncian amenazas y coacción de intendente local a periodista: https://t.co/zIlw0BJM5X @PeriodistasPy… https://t.co/xursgvUmDN