RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Il faut une législation plus rigoureuse pour soutenir la radio communautaire, dit l'AMARC

Un des obstacles les plus critiques à la radio communautaire, c'est une législation inadéquate, dit l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC) dans son plus récent rapport.

La radio communautaire facilite le discours public et la confrontation des défis que pose le développement, mais « l'absence de la reconnaissance de l'importance sociale de la radio communautaire dans la législation » constitue un obstacle important qui limite les ressources humaines, financières et techniques nécessaires pour la soutenir, dit l'AMARC dans son rapport annuel de 2008.

Le rapport s'attaque à plusieurs autres entraves qui se dressent devant la radio communautaire, comme la répression des journalistes, la formation et la connaissance de l'élaboration du contenu, en raison du roulement élevé des bénévoles et des journalistes; ainsi que le passage de la bande FM à la radio numérique. « Il faut donc un échange des connaissances et une meilleure coordination des alertes action, des alertes de solidarité et des missions internationales d'observation », dit le rapport.

Le rapport marque les 25 ans du mouvement des médias communautaires et de l'engagement à la diversité des médias et au changement social. Certains succès clés au fil du temps comprennent l'adoption des Principes d'une législation démocratique pour la radio communautaire. En outre, les médias communautaires ont été reconnus l'an dernier par la Déclaration de Maputo sur la Journée mondiale de la liberté de la presse, de l'UNESCO, qui faisait remarquer « en particulier, le rôle (que jouent les) radiodiffuseurs communautaires pour encourager les populations sous-représentées ou marginalisées » par l'accès à l'information et à une voix, et la participation au processus décisionnel ».

L'AMARC aborde aussi la question de la nécessité de contester ceux qui décident de la législation, ainsi que l'appui de base à donner afin d'épauler la libre parole démocratique par la radio communautaire.

Parmi les nombreuses réalisations à cet égard, on note un atelier de l'AMARC en août à Yogyakarta, en Indonésie, sur le rôle de la radio communautaire dans l'état de préparation dans l'éventualité de catastrophes et la gestion de celles-ci; ainsi que la publication d'un livre à Accra, au Ghana, intitulé « Women Empowerment and Good Governance Through Community Radio » (L'habilitation des femmes et la bonne gouvernance par la radio communautaire).

AMARC Annual Report 2008: The Year of Community Radio

Dernier Tweet :

French documentary filmmaker Comiti Paul Edwards arrested in Kashmir https://t.co/2GEFuMjqLm He was shooting a docu… https://t.co/Ixe8EkKGQy