RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le CJFE honore des journalistes persécutés et un organe de nouvelles

Les Journalistes canadiens pour la liberté d'expression (CJFE) rendent hommage à la reporter iranienne Jila Baniyaghoub et au journal russe « Novaïa Gazeta » en leur décernant le Prix international de la Liberté de la presse de 2009 pour leur « courage extraordinaire et pour avoir surmonté des difficultés considérables pour rapporter les nouvelles ». Le CJFE honore en outre l'écrivain et journaliste canadien Terry Gould pour la documentation qu'il a montée des attaques contre les médias, en dépit de grands dangers personnels, en lui décernant le Prix commémoratif Tara-Singh-Hayer de la liberté de la presse.

La « Novaïa Gazeta » est un journal indépendant de Russie qui défie l'État et démasque des affaires de corruption et les violations des droits de la personne. Quatre de ses journalistes ont été assassinés. D'autres journalistes du personnel ont été tabassés et arrêtés et continuent d'être surveillés étroitement par la police. Insoumis, le rédacteur en chef Dmitri Muratov et le rédacteur en chef adjoint Sergeï Sokolov continuent à publier.

Jila Baniyaghoub est une journaliste iranienne et championne des droits des femmes qui a été battue, arrêtée et emprisonnée pour avoir couvert les questions entourant les droits des femmes et l'oppression de l'État. Récemment, elle a été arrêtée dans la rafle dirigée contre les voix dissidentes qui a suivi les élections controversées de juin en Iran.

Terry Gould est journaliste d'enquête pigiste et auteur de « Murder without Borders: Dying for the Story in the World's Most Dangerous Places » (Meurtre sans frontières : Mourir pour le reportage dans les endroits les plus dangereux du monde). Ce livre paru récemment se penche sur les questions de l'impunité, de la répression et de la censure des médias, et examine la vie de sept journalistes tués en raison de leur travail. Gould s'est rendu dans quelques-uns des pays les plus dangereux pour les journalistes : la Colombie, la Russie, les Philippines, le Bangladesh et l'Irak, afin d'interviewer les familles des journalistes, leurs amis et, parfois, leurs assassins.

Le 12e Gala de remise des Prix internationaux de la Liberté de la presse du CJFE aura lieu le mercredi 9 décembre à Toronto.

En outre, le 27 octobre, le CJFE a rendu hommage à Paul Pritchard en lui décernant le premier Prix du Journalisme Citoyen du CJFE. Pritchard a filmé les quatre policiers qui ont utilisé le pistolet électrique Taser sur l'immigrant polonais Robert Dziekanski en 2007, ce qui a entraîné son décès. « Sans la séquence filmée, nous n'aurions pas eu d'enquête journalistique, qui a duré un an sur cet incident, et nous n'aurions pas vu la mise en oeuvre d'une utilisation plus sécuritaire du pistolet électrique par les corps policiers à travers le pays », a déclaré le CJFE.

ADDITIONAL INFORMATION


Dernier Tweet :

Google urged to reject China's censorship demands https://t.co/LQ6jDxq059 "We strongly urge Google to place ethics… https://t.co/Q7ak7eT02E