RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

ARTICLE 19 analyse la portée des poursuites civiles en diffamation à travers le monde

ARTICLE 19 vient de publier cette semaine la carte géographique des poursuites civiles en diffamation à travers le monde, résultat de deux ans de recherche couvrant 176 pays.

« ARTICLE 19 fait le relevé du terrain de la diffamation civile à travers le monde, ce qui lui permet de déterrer des contours d'oppression, de censure et d'intimidation judiciaire qui, autrement, resteraient cachés », dit la directrice générale d'ARTICLE 19, la Dre Agnès Callamard. « Les conclusions de notre recherche sont scandaleuses. »

L'étude mondiale d'ARTICLE 19 révèle que les affaires de diffamation civile ont souvent des motifs politiques et qu'elles paralysent les efforts des journalistes et des journaux dans pour couvrir la corruption et les violations commises par le pouvoir d'État. Il n'est pas rare que les demandes de réparations pour atteinte à la réputation soient tellement élevées que les journalistes et les rédacteurs peuvent éviter une couverture critique afin d'échapper à de ruineuses poursuites qui pourraient signifier autant la fin de la publication que celle de leur gagne-pain.

En Malaisie, presque chaque journal a été poursuivi en vertu de la Loi sur la diffamation, et les demandes de réparations ont atteint les 30 millions $US. Et aux Émirats arabes unis, un propriétaire de site web a été condamné à verser 19 000 $US en réparations à un responsable local et a été contraint par la suite de fermer son site.

Dernier Tweet :

Abraji e GIJN lançam primeira comunidade global de jornalistas que falam português https://t.co/whoZRK2uJ2 @abraji @gijn