RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le PEN International honore des écrivains dissidents

Le Comité des écrivains en prison du PEN International (Writers in Prison Committee, WiPC) célèbre 50 ans à la défense de la liberté d'expression partout dans le monde par une campagne d'un an, mettant en lumière 50 affaires emblématiques, montrant où et comment le WiPC s'est acquitté de sa tâche. Pour chaque année entre 1960 et 2009, un écrivain différent a été choisi.
La campagne, « Parce que les écrivains disent ce qu'ils pensent », inclut l'écrivain, dramaturge et ancien président de la République tchèque, Vaclav Havel, qui fut emprisonné dans une prison communiste à la fin des années 1970. Havel travaille maintenant à obtenir la libération de l'écrivain dissident chinois Liu Xiaobo, condamné le 25 décembre à onze ans de prison pour avoir exigé une réforme politique, des droits de la personne plus étendus et la fin du régime de parti unique en Chine. Xiaobo est le seul des 50 cas actuellement en prison.

Parmi les autres écrivains à l'honneur, on compte le poète albanais Musine Kokalari, qui purgeait une peine de 20 ans de prison pour avoir été un « ennemi de l'État » lors de la formation du WiPC, en 1960. Un autre, le poète vietnamien Nguyen Chi Thien, a passé près de 27 ans en prison à cause de ses « poèmes politiquement irrévérencieux ». Des écrivains plus récents comme Anna Politkovskaïa, Ken Saro-Wiwa et Salman Rushdie sont également honorés.

« Le 50e anniversaire représente une occasion d'honorer (et, dans certains cas, de se rappeler) des écrivains au nom desquels nous avons écrit des lettres, exercé des pressions auprès des gouvernements, fait beaucoup de bruit dans des endroits publics et agité paisiblement par les voies diplomatiques. Mais c'est aussi le tremplin qui nous lance vers un travail soutenu dans la défense de la liberté d'expression », dit le WiPC.

Le festival de littérature mondiale « Free the Word! » (Libérez le monde !) organisé par le PEN International (à Londres, du 14 au 18 avril), marquera l'anniversaire par plusieurs événements. La première mini-campagne du 50e anniversaire porte sur l'Iran, et sera lancée à la mi-février avec une coalition d'autres organisations de défense de la liberté d'expression.

La liste actuelle des cas du WiPC contient les noms de presque 900 écrivains, rédacteurs, journalistes et rédacteurs sur Internet.

Dernier Tweet :

Belarussian Association of Journalists calls on authorities to find and punish attackers of writer Siarhei Chaly. C… https://t.co/3SCb9KEQsu