RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Des activistes encouragent le président Obama à prendre position en faveur de la libre expression

La politique américaine doit appuyer la libre expression, disent les activistes.
La politique américaine doit appuyer la libre expression, disent les activistes.

via Freedom House

Des défenseurs des droits de la personne qui se trouvent sur la ligne de front partout dans le monde ont rencontré le président des États-Unis Barack Obama à la Maison Blanche le 18 février pour discuter de ce que peuvent faire les États-Unis pour s'attaquer aux menaces qui pèsent sur la liberté d'association et d'expression. La rencontre avait été aménagée dans le cadre d'un sommet sur les droits de la personne organisé par Freedom House et Human Rights First, et comprenait des dizaines de militants de 27 pays.

Le « Sommet de 2010 de Washington sur les Droits de la personne : Affirmer les Libertés fondamentale » rassemblait des dissidents, des militants des droits de la personne et de la liberté d'expression, des décideurs politiques des États-Unis et autres d'universités, d'ONG et de groupes de réflexion.

Au cours de la rencontre avec le président Obama, une vingtaine de participants environ ont partagé des récits de première main des luttes que les défenseurs des droits de la personne doivent mener et ont souligné comment la politique américaine affecte leur travail, selon ce que rapporte Freedom House. Ils ont offert des idées pour améliorer ces politiques afin de protéger les libertés fondamentales. Les militants ont décrit la répression croissante à travers le monde et ont encouragé le président à mener par l'exemple dans la défense des libertés fondamentales d'association, d'assemblée et d'expression.

Lors de cette rencontre, l'Institut du Caire pour les études sur les droits de la personne (Cairo Institute for Human Rights, CIHRS) et le Réseau arabe d'information sur les droits de la personne (Arab Network for Human Rights Information, ANHRI) ont attiré l'attention sur les violations de la liberté d'expression dans le monde arabe. Le CIHRS a cité les exemples de l'emprisonnement des blogueurs et des défenseurs des droits de la personne. Les militants ont salué les tentatives d'ouverture de l'administration vers le monde musulman, mais ont constaté que cet engagement n'avait pas amélioré de manière significative la situation des droits de la personne sur le terrain, rapporte Freedom House.

Le groupe a prié instamment le président de fermer Guantánamo et de mettre fin à la pratique de la détention indéfinie, et il a insisté sur le fait que les personnes soupçonnées de terrorisme devaient être traduites devant des tribunaux civils, dit ARTICLE 19.

« Obama s'est dit d'accord avec nos observations et a souligné l'importance de réaligner les efforts de lutte contre le terrorisme sur les normes qui gouvernent les droits de la personne et selon la règle de droit. Mais il a aussi fait remarquer qu'il s'agissait d'une tâche difficile et que le processus était embrouillé. » Les membres du Conseil National de Sécurité du président assistaient également à la rencontre.

Quelques jours après cette rencontre, certains participants ont rendu public un Plan d'Action qui invite l'administration américaine à « donner la priorité au soutien aux défenseurs des droits de la personne et aux médias indépendants par l'inclusion de la protection de la liberté d'expression et d'association dans la politique étrangère des États-Unis », rapporte Freedom House. Les recommandations invitent aussi les États-Unis à créer une stratégie pour placer la liberté de l'Internet au centre des préoccupations internationales, à s'engager avec les autres pays à contrer les efforts des États pour limiter la liberté d'association et d'expression, et à aider directement les défenseurs des droits de la personne à participer à des mécanismes multilatéraux et régionaux de défense des droits de la personne.

Dernier Tweet :

En Nicaragua, el control que Ortega ejerce sobre los medios se reduce a pesar de que recrudece la represión… https://t.co/48ZIFafViR