RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le déclin de la démocratie se poursuit dans les pays post-communistes, dit Freedom House

Selon le rapport exhaustif de Freedom House sur 29 pays post-communistes d'Europe et d'Asie, « Nations in Transit » (Nations en transition), les États ne sont pas parvenus en 2009 à inverser la tendance aux reculs démocratiques, que l'on constate depuis une décennie dans la région.

Par rapport à 2008, quatorze États ont reçu une cote générale inférieure, établie selon des indicateurs comprenant notamment la force de la société civile, le degré de corruption, le processus électoral et l'indépendance des médias. « Les conclusions des Nations en transition donnent à penser qu'il y a une crise de gouvernance dans l'ancienne Union soviétique, une crise profonde et continue », dit la Directrice générale de Freedom House, Jennifer Windsor.

Entre autres tendances dans le domaine de la presse, on constate les empiètements de l'État sur les médias en ligne et les blogueurs. Au Kazakhstan et au Kirghizistan, par exemple, les deux gouvernements ont adopté des lois catégorisant les sites web comme des médias de masse, soumettant ainsi les blogueurs au même corpus de lois restrictives sur la presse que subissent dans ces pays les médias traditionnels. Au Kazakhstan, des blogueurs critiques sont accusés en vertu d'une disposition du code criminel qui pénalise la personne qui « insulte l'honneur et la dignité du président ».

La diffamation sert d'arme contre les journalistes dans plusieurs des États qui naissent à la démocratie. Au Monténégro, la diffamation entraîne de lourdes amendes qui peuvent aller jusqu'à 14 000 ; l'an dernier, le journaliste Andrej Nikolaidis a été condamné à verser des réparations de 12 000 pour des articles dans lesquels il critiquait un cinéaste. La Macédoine a connu 160 affaires de diffamation contre des journalistes en 2008 et 2009, tandis qu'en Azerbaïdjan, la diffamation criminelle est toujours en vigueur, en dépit d'une large réprobation internationale.

Les pays ne comptent pas uniquement sur les tribunaux pour viser les journalistes, toutefois. En Moldavie, des journalistes ont été empêchés d'entrer au pays pour couvrir la violence qui a suivi les élections, les autorités ayant invoqué des difficultés techniques qui n'empêchaient pas auparavant les reporters de franchir la frontière. Plusieurs défenseurs des droits de la personne et journalistes de la région ont aussi été tués ou jetés en prison. L'an dernier, Natalïa Estemirova, qui enquêtait sur les violations des droits de la personne en Tchétchénie, a été enlevée et assassinée.

La situation est quelque peu meilleure, cependant, dans la plupart des États des Balkans. En dépit de légers reculs, l'Albanie, la Bosnie et l'Herzégovine, le Kosovo, la Serbie et la Macédoine ont réalisé des progrès dans des domaines comme les médias indépendants et le processus électoral, d'après ce qu'indique le rapport.

Pour lire le rapport intégral, aller à :

Nations in Transit 2010

Dernier Tweet :

Presidenciales 2018 | Balance 20 de mayo: https://t.co/UOb3hGCtrv @ipysvenezuela @espaciopublico @NelaBalbi… https://t.co/HT8uC33Ldb