RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

L'IFEX annonce que le 23 novembre sera la Journée internationale pour mettre fin à l'impunité

Lidija Sabados

L'impunité a toujours été considérée comme une priorité absolue par les membres de l'IFEX. Il n'est donc pas étonnant qu'à la Conférence de définition de stratégie de 2011 de l'IFEX qui s'est tenue à Beyrouth, au Liban, la semaine dernière, les membres de l'IFEX ont annoncé qu'ils joignaient leurs forces pour lancer la première Journée internationale pour mettre fin à l'impunité, le 23 novembre, anniversaire de l'attentat le plus meurtrier jamais perpétré contre des journalistes dans l'histoire récente, à savoir le massacre de 2009 à Maguindanao, aux Philippines.

Dans le sillage de cette annonce, les membres ont appris que le journaliste pakistanais Saleem Shahzad avait été retrouvé assassiné à Islamabad, fort probablement à cause de ses reportages sur les liens entre Al Qaida et la marine du Pakistan.

Shahzad compte ainsi parmi les 16 journalistes qui ont été assassinés au Pakistan depuis 2000. Pourtant, comme le fait remarquer la Fondation de la presse du Pakistan (Pakistan Press Foundation, PPF), on ne recense qu'une seule condamnation - pour le meurtre très médiatisé de Daniel Pearl, reporter au « Wall Street Journal ». Avec une fiche pareille, il ne semble pas déraisonnable de penser que la justice sera aussi illusoire dans l'affaire de Shahzad.

« La mort de Saleem Shahzad est un autre coup dur pour nous, pour le Pakistan. Nous n'aurions pu imaginer une chose pareille », a déclaré le secrétaire général de la PPF, Owais Aslam Ali, qui était également un ami très proche de Shahzad.

Malheureusement, le cas de Shahzad ne constitue pas une exception. Rien qu'au sein de la communauté des défenseurs de la libre expression, plus de 500 journalistes ont été tués au cours des dix dernières années et, dans neuf cas sur dix, les tueurs n'ont pas été inquiétés.

On espère que cette Journée internationale pour mettre fin à l'impunité mettra en lumière les tentatives des membres de l'IFEX pour corriger cette situation.

« La Journée servira de plate-forme... pour exiger que les tueurs de journalistes ne l'aient pas facile, et pour assurer que nos collègues qui travaillent dans des pays où règne une impunité continue et généralisée sentent que leur travail est apprécié et que leur vie est précieuse », dit le Comité pour la protection des journalistes (CPJ).

D'après l'Index de l'Impunité de 2010, établi par le CPJ et dévoilé à la conférence de l'IFEX, l'Irak se classe encore une fois au premier rang pour ce qui est des meurtres non résolus (92) au cours des dix dernières années. Aucune région toutefois n'est épargnée : la Somalie et les Philippines, qui ont rejoint l'Irak au sommet du classement, ne montrent aucun signe ni d'amélioration ni de détérioration.

L'Index de l'Impunité de 2011 dressé par le CPJ braque les projecteurs sur 13 pays où les journalistes sont assassinés et leurs tueurs ne sont pas inquiétés
L'Index de l'Impunité de 2011 dressé par le CPJ braque les projecteurs sur 13 pays où les journalistes sont assassinés et leurs tueurs ne sont pas inquiétés

La Russie et le Mexique, « deux des pays les plus meurtriers du monde pour la presse, prennent des orientations différentes dans la lutte contre la violence meurtrière dirigée contre la presse », la Russie présentant une légère amélioration avec plus de condamnations et moins de meurtres. (Pendant la conférence, un des assassins d'Anna Politkovskaïa a été arrêté.) La situation s'est dégradée cependant au Mexique, où les journalistes évitent délibérément d'aborder certains sujets délicats.

« L'impunité constitue un indicateur clé pour évaluer le degré de liberté de la presse et de la libre expression partout dans monde », dit le CPJ.

Et pourtant, il y a de l'espoir : une discussion lors de la conférence a porté sur des mesures de riposte qu'il est possible d'adopter pour combattre l'impunité - en particulier avec la connaissance que 40 pour 100 des journalistes assassinés ont d'abord été menacés.

Aux Philippines, par exemple, « la campagne de lutte contre l'impunité comporte des initiatives en vue de réformer le système de justice criminelle, qui pose problème » dit le Centre pour la liberté et la responsabilité des médias (Center for Media Freedom and Responsibility, CMFR), mesures qui vont de la modification du code pénal à la modification du programme de protection des témoins.

La position légèrement améliorée de la Colombie dans le classement est attribuable en grande partie au programme spécial de protection mis en place par le gouvernement, lequel assure une protection physique aux journalistes en danger, selon ce qu'indique la Fondation pour la liberté de la presse de la Colombie (Fundación para la Libertad de Prensa, FLIP). Les défenseurs de la libre expression au Mexique font maintenant pression sur leur gouvernement pour qu'il emboîte le pas à la Colombie.

À l'approche de la Journée du 23 novembre, les membres de l'IFEX qui participent à la lutte contre l'impunité vont discuter et analyser ces tendances et d'autres qui émergent, et vont présenter de nouvelles stratégies qui vont renforcer leur campagne anti-impunité.

« Nous voyons à notre bureau toutes ces initiatives créatrices que prennent les membres de l'IFEX pour combattre l'impunité dans leurs propres contextes », explique Annie Game, directrice générale de l'IFEX. « Nous avons besoin d'une meilleure façon de promouvoir ce travail et le fait d'avoir une journée qui y est consacrée représente un important premier pas pour sensibiliser les gens et proposer des mesures concrètes afin de combattre l'impunité. »

Selon Jacqui Park, du bureau Asie-Pacifique de la FIJ, « je pense que la meilleure chance que nous ayons [de combattre l'impunité], c'est en collaborant avec nos partenaires sur le terrain, et non pas en abandonnant notre lutte. La revendication internationale concertée, ça marche, comme dans le cas de J.S. Tissainayagam [journaliste sri-lankais détenu à tort], qui a fini par être gracié. Ce sont des forums comme celui de l'IFEX qui nous fournissent la meilleure chance de succès. »

L'IFEX présentera le travail de lutte contre l'impunité mené par ses membres sur un site web spécial consacré à la Journée. Le site fournira aussi des moyens d'action que vous pouvez prendre. Restez à l'écoute.

ADDITIONAL INFORMATION


Dernier Tweet :

Indonesia told to respect media freedom in Papua after expelling BBC reporter Rebecca Henschke… https://t.co/OsWkq856sN