RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le CPJ inclut l'agression sexuelle dans son guide de la sécurité des journalistes

Suite à des dizaines de rapports faisant état de journalistes victimes d'agressions sexuelles lors d'affectations passées, comme celle subie cette année au Caire par la correspondante de CBS Lara Logan, le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) vient d'ajouter la question de l'agression sexuelle de journalistes, et la façon de minimiser le risque, à son guide de la sécurité des journalistes.

D'après le CPJ, des journalistes locaux et étrangers ont rapporté avoir été attaqués. (Voir le nouveau dossier du CPJ, L'agression sexuelle contre les journalistes: le crime qui musèle , dans lequel on trouvera des cas documentés d'agressions sexuelles contre des journalistes.) Et bien que la plupart des victimes aient été des femmes, des hommes aussi ont été visés, souvent lorsqu'ils se trouvaient en détention ou en captivité.

« Il importe d'être conscient de son environnement et de comprendre comment on peut être perçu dans cet environnement si on veut prévenir de nombreuses formes d'agression sexuelle », dit le CPJ.

La nouvelle section du guide du CPJ qui porte sur l'agression sexuelle donne aux journalistes quelques suggestions pratiques, telles que : toujours rechercher un avis préalable de ses collègues qui connaissent le lieu en question, surtout s'il s'agit d'un nouveau territoire pour vous; voyager et travailler avec des collègues ou du personnel de soutien (approuvé); rester en contact avec votre salle de nouvelles; se vêtir sobrement et en respectant la coutume locale; paraître confiant mais éviter d'engager la conversation ou d'établir un contact visuel avec des étrangers.

Pour les organes d'information : inclure dans les manuels de sécurité les lignes directrices concernant le risque d'agression sexuelle comme moyen d'accroître l'attention et d'encourager la discussion; déterminer les endroits où le risque d'ensemble est le plus grand, comme les zones de conflit où le viol est une arme de guerre; définir des politiques claires en matière d'agressions sexuelles, de façon à répondre aux besoins médicaux, juridiques et psychologiques des journalistes; créer un climat dans lequel les journalistes peuvent rapporter des agressions sans craindre de perdre des assignations futures et avec l'assurance qu'elles et ils recevront du soutien.

Le CPJ est déterminé à documenter les cas d'agression sexuelle, et les journalistes sont invités à communiquer avec le CPJ pour rapporter ce genre d'agression; les informations sur une affaire sont rendues publiques ou tenues confidentielles, à la discrétion de la ou du journaliste.

Guide de sécurité du CPJ : Ajout relatif à l’agression sexuelle
ADDITIONAL INFORMATION
Alertes liées au même sujet sur ifex.org
  • Le CPJ et l'INSI réagissent à l'agression sexuelle d'une journaliste américaine en Égypte

    Dans les jours qui ont suivi l'agression sexuelle dont a été victime en Égypte Lara Logan, la journaliste bien connue de CBS, l'International News Safety Institute (INSI) a réuni un avis de sécurité pour les femmes qui voyagent. Par ailleurs, le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) regrette les difficultés qu'il y a à documenter la violence sexuelle exercée contre les journalistes.



Dernier Tweet :

Stay at home protests underway in towns in Amhara region in Ethiopia, in response to 6 month state of emergency imp… https://t.co/u3YTbj3S1k