RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Une résolution de l'AG de l'ONU fixe au 2 novembre la Journée internationale de la fin de l'impunité pour les crimes commis contre des journalistes

Flickr/Sanjit Bakshi

Quelques jours à peine après avoir atteint le point culminant de la campagne de cette année de la Journée internationale contre l'impunité, l'IFEX accueille avec plaisir la nouvelle que le Troisième Comité de l'Assemblée générale des Nations Unies a adopté par consensus une résolution sur la sécurité des journalistes et la question de l'impunité. La résolution comporte une invitation à faire de la Journée internationale de la fin de l'impunité pour les crimes commis contre des journalistes une journée officielle de l'ONU, à commémorer chaque année le 2 novembre.

Mettre fin à l'impunité pour les crimes commis contre les journalistes, les travailleurs des médias et autres constitue une priorité critique pour les 88 groupes de la société civile qui composent l'IFEX, le réseau mondial qui défend et promeut la liberté d'expression.

Il n'y a jamais eu pour les journalistes de période aussi dangereuse que la période actuelle. Partout dans le monde on les tue et on les emprisonne en nombres records. Chaque jour ils sont menacés, attaqués et intimidés par des particuliers, des acteurs sans liens avec l'État et par des fonctionnaires du gouvernement qui cherchent à les faire taire. L'écrasante majorité de ces crimes sont commis en toute impunité.

Les journalistes rapportent et publient des nouvelles d'une importance critique dans notre vie de tous les jours. Ils sont les promoteurs et les défenseurs cruciaux de notre droit collectif à la liberté d'expression—un droit inextricablement lié à notre capacité à accéder à l'information et à la partager, à prendre des décisions informées ; à contribuer à élaborer et à promouvoir le bon gouvernement et le progrès économique et social ; et enfin à protéger tous les autres droits de la personne.

La résolution condamne catégoriquement toutes les attaques, toute l'intimidation et toute la violence contre les journalistes et les travailleurs des médias, et demande à tous les États membres de les protéger, de faire en sorte que tous les crimes commis contre eux font l'objet d'enquêtes et sont portés devant les tribunaux, et de promouvoir un environnement dans lequel les journalistes et les travailleurs des médias peuvent travailler de manière indépendante et sans ingérence. Elle exprime également son appui au Plan d'action conjoint des Nations Unies sur la protection des journalistes et la question de l'impunité, un pas sans précédent vers la promotion de la liberté d'expression.

L'IFEX salue l'invitation de la résolution à proclamer le 2 novembre Journée internationale contre l'impunité pour les crimes contre les journalistes. Alors que règne l'impunité dans neuf affaires sur dix d'assassins de journalistes à travers le monde, cette décision n'arrive pas trop tôt.

C'est là un pas crucial vers la garantie que les journalistes peuvent continuer à travailler dans l'intérêt public sans craindre de représailles, et que ceux qui cherchent à les faire taire par la violence sont traduits en justice.

Les efforts sans relâche des membres de l'IFEX pour mettre fin à l'impunité, leur participation annuelle à la campagne de la Journée internationale contre l'impunité et leur appui à cette résolution ont sans nul doute contribué à la décision d'aujourd'hui.

Téléchargez la résolution des Nations unies :
un_resolution_fr.pdf (38 KB)

Dernier Tweet :

“La Constitución en Venezuela es letra muerta”: @cboteromarino https://t.co/H8bglxTRIL #ExpresiónSinOpresión @ipysvenezuela #IDUAI