RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

UNE JOURNALISTE ET UNE UNIVERSITAIRE IRANO-AMÉRICAINES SONT AUTORISÉES À QUITTER LE PAYS

Une communicatrice américano-iranienne interdite de quitter l'Iran pendant les sept derniers mois a reçu l'autorisation de quitter le pays, un jour après qu'une autre femme ayant la double citoyenneté eut quitté Téhéran après avoir été libérée sous caution en août.

Les autorités ont rendu son passeport à Parnaz Azima le 4 septembre après qu'elle eut été inculpée d'avoir répandu de la propagande contre l'État iranien. Azima est communicatrice à « Radio Farda », le service en langue perse dirigé conjointement par « Radio Free Europe/Radio Liberty » (RFE/RL) et la Voix de l'Amérique.

Cette décision survient le lendemain qu'une autre femme ayant la double citoyenneté, l'universitaire Haleh Esfandiari, eut quitté Téhéran après sa libération en août et après avoir versé une caution de trois milliards de rials (320 000 $ US). Elle a passé plus de 100 jours dans la sinistre prison Evin de Téhéran, et doit toujours répondre à des accusations d'avoir mis en danger la sécurité nationale de l'Iran.

Deux autres personnes ayant la double citoyenneté irano-américaine restent toujours en prison en Iran : Kian Tajbakhsh, consultant auprès de l'Open Society Institute, et le militant pacifiste Ali Shakeri. Leur détention est considérée comme partie prenante de la répression plus étendue du gouvernement contre les critiques et autres menaces pour le régime.

Consulter les sites suivants :
- RFE/RL : http://tinyurl.com/yt55dp
- « Communiqué de l'IFEX » sur Esfandiari : http://tinyurl.com/2rxrwm
- « Communiqué de l'IFEX » sur les détenteurs de la double citoyenneté, américaine et iranienne : http://tinyurl.com/3ba8ht
(11 septembre 2007)

Dernier Tweet :

International mission comprised of IFEX members & other rights groups says Malta is failing to protect press freedo… https://t.co/zNnhAD44mI