RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Arrestation pour envoi de courrier électronique

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières condamne l'arrestation, le 8 août 2009, d'Amir Asslani, étudiant et PDG d'une société d'informatique, pour "envoi d'emails" par les autorités iraniennes.

"Nous appelons la communauté internationale ainsi que tous les défenseurs des droits de l'homme à réagir face à cette arrestation et condamnons l'acharnement des autorités iraniennes contre les internautes et les cyberdissidents. Nous demandons la libération immédiate d'Amir Asslani ainsi que la restitution de tous ses biens qui ont été confisqués par les autorités. Cette arrestation est une mesure d'intimidation de plus de la part du gouvernement iranien, visant clairement à ceinturer les opposants au régime", a déclaré l'organisation.

Le 8 août 2009, Amir Asslani a été arrêté devant son lieu de travail par des hommes en civil ne possédant pas de mandat. Transféré vers un lieu inconnu, il a été interrogé pendant cinq heures. Il a ensuite été escorté par quatre agents à son domicile, où ceux-ci ont confisqué des disquettes, des documents personnels ainsi que son ordinateur. Le même jour, ces agents ont effectué une perquisition sur son lieu de travail. Les employés ont été contraints, par les forces de police, de se connecter sur leurs messageries Internet et 15 ordinateurs ont été confisqués. La famille et les employés d'Amir Asslani ont fait l'objet de menaces de la part des autorités. Cette arrestation a été menée sur ordre du procureur de Téhéran.

Dernier Tweet :

Journalists Munashe Chokodza assaulted by Zimbabwe Republic Police while covering clashes between police and public… https://t.co/oBL2Uxkrhn