RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Des membres de l'IFEX remettent une pétition exigeant la libération des journalistes emprisonnés

Une coalition de seize organisations de défense de la libre expression, comprenant notamment de nombreux groupes membres de l'IFEX, a remis le 6 avril une pétition de 3 500 signatures à la Mission permanente de l'Iran aux Nations Unies à New York, dans laquelle elle demande la remise en liberté des journalistes, écrivains et blogueurs emprisonnés.

Parmi les 3 500 écrivains et plus, journalistes et défenseurs de la liberté de la presse, de partout dans le monde, qui ont signé la pétition, on compte Martin Amis, Jon Lee Anderson, Margaret Atwood, E.L. Doctorow, Jonathan Franzen, Thomas L. Friedman, Nadine Gordimer, Gwen Ifill, Ahmed Rashid, Jon Stewart et Mario Vargas Llosa.

Les noms des pétitionnaires ont été réunis par l'entremise de Facebook et de la campagne « Notre société sera une société libre », un projet de coalition qui se consacre à la remise en liberté de tous les journalistes incarcérés en Iran. Au moins 35 journalistes ont été emprisonnés en Iran le 1er avril, selon ce que rapporte le Comité pour la protection des journalistes (CPJ). Dix-huit autres journalistes ont été libérés pour des congés à court terme à l'occasion du Nouvel An iranien, mais il est prévu qu'ils doivent se rapporter à la prison quelques jours plus tard. Le recensement effectué par le CPJ en février a dénombré 52 journalistes dans les prisons iraniennes. Un grand nombre de journalistes incarcérés subissent des pressions extrêmes pour qu'ils avouent des crimes qu'ils n'ont pas commis, notamment des crimes passibles de la peine de mort.

La pétition a été organisée par : ARTICLE 19; les Journalistes canadiens pour la liberté d'expression (CJFE); le CPJ; Index on Censorship; Freedom House; le PEN International; l'Institut des mass-médias (Institute of Mass Information, IMI); la Fédération internationale des journalistes (FIJ); la Fondation internationale des femmes oeuvrant dans les médias (International Women's Media Foundation, IWMF); l'Union internationale des éditeurs (UIE); le National Press Club; l'Observatoire pour la Défense de la Liberté de la Presse, de l'Édition et de la Création (OLPEC); l'Observatoire pour la Défense de la Liberté de la Presse, de l'Édition et de la Création; le Centre américain du PEN International; Reporters sans frontières (RSF); l'Association mondiale des journaux et des éditeurs de nouvelles (AMJ-IFRA); et le Comité mondial pour la liberté de la presse (WPFC).

Dernier Tweet :

IFEX is hiring! We're looking for a talented individual for the position of Network Engagement Coordinator. Would y… https://t.co/stGXp71YR6