RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un blogueur libéré mais un autre maintenu en prison

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières a appris, le 12 novembre 2010, la libération du blogueur Mehdi Khazali, en attente de son procès, après avoir versé une caution de 200 millions de tomans (150 euros). Arrêté le 13 octobre 2010, à l'issue de sa convocation par la 4e chambre du parquet de Téhéran, il était depuis incarcéré dans la section 209 de la prison d'Evin. Mehdi Khazali est le fils de l'ayatollah Abolghasem Khazali, membre influent, depuis une trentaine d'années, du Conseil des gardiens de la Constitution iranienne.

Depuis un an, Mehdi Khazali critiquait sévèrement sur son site "Baran" ( http://www.drkhazali.com/ ) la politique gouvernementale et le chef de l'Etat Mahmoud Ahmadinejad. Il a été accusé d'"action contre la sécurité nationale" et de "publication de fausses informations destinées à troubler l'ordre public".

Par ailleurs, l'organisation s'inquiète du sort de Mohammad Pour Abdullah, blogueur emprisonné depuis le 12 janvier 2009. Les autorités judiciaires ont rejeté sa demande de libération conditionnelle. Directeur du blog "Pishro" (Avant-garde), il avait été arrêté le 12 janvier 2009 et condamné, le 14 décembre 2009, par le 15e chambre du tribunal de la Révolution de Téhéran, à six ans de prison ferme pour "publicité contre le régime et action contre la sécurité nationale". Deux mois plus tard, la 36e chambre de la cour d'appel de Téhéran a réduit cette peine à trois ans de prison ferme. Légalement, les prisonniers qui ont purgé la moitié de leur peine peuvent bénéficier d'une liberté conditionnelle.

A ce jour, 25 journalistes et 9 net-citoyens sont emprisonnés en Iran, qui se classe 175e sur 178 pays dans le dernier classement de la liberté de la presse de Reporters sans frontières.

Dernier Tweet :

Pakistani journo Muhammad Yasir fled his homeland after a grenade attack on his office. He travelled across Europe… https://t.co/V3GgySIao8