RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Demandant la libération des journalistes et net-citoyens emprisonnés en Iran

REUTERS/Caren Firouz

A l'approche de l'élection présidentielle de juin 2013, deux prédateurs de la liberté de l'information, Ali Khamenei et Mahmoud Ahmadinejad, entendent bien réduire le peuple iranien au silence et le priver d'information. Signez la pétition de Reporters sans frontières aujourd'hui !

La pétition dit:

Depuis le fameux “dimanche noir” du 27 janvier dernier, le rythme des convocations, interpellations et interrogations de journalistes s'est intensifié dans plusieurs villes du pays. Au moins 19 journalistes ont été arrêtés. D'autres ont été convoqués et interrogés. Ils sont accusés de “collaboration avec des groupes hostiles à la “révolution islamique” et “d'être à la solde des services de renseignements étrangers”.

L'ère de la terreur inaugurée au lendemain de l'élection présidentielle contestée de juin 2009 se poursuit et se durcit. Selon les informations recueillies par Reporters sans frontières, plus de 350 journalistes et net-citoyens ont été arrêtés et condamnés, par les tribunaux de la révolution, à des peines allant de six mois à vingt ans de prison ferme.

La République islamique d'Iran est aujourd'hui l'une des plus grandes prisons du monde pour les professionnels de l'information, avec 58 journalistes et net-citoyens emprisonnés.

Nous ne devons pas les laisser faire !

Reporters sans frontières demande la libération immédiate et sans condition de tous les journalistes et net-citoyens actuellement incarcérés.

Aidez RSF à faire aboutir leur revendications en signant la pétition de RSF.

Dernier Tweet :

Haven’t decided which sessions to attend at the #IGF2016? Our schedule of #FoE related sessions might help! https://t.co/Wpz668RyhH