RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Une radio privée subit deux attaques en moins de 24 heures: RSF dénonce l'inertie des forces de police

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières s'est déclarée extrêmement préoccupée suite à l'annonce de la double attaque, le 3 mai 2007, contre les locaux de Radio Dijla à Bagdad, faisant un mort et deux blessés. Par ailleurs, Dimitri Tchebotaïev, photographe indépendant russe, a été tué, le 5 mai, dans un attentat visant l'unité militaire américaine dans laquelle il était incorporé (consulter l'alerte de l'IFEX du 7 mai 2007).

"Les deux attaques successives contre Radio Dijla s'apparentent à de véritables raids militaires. Cette radio indépendante a été assaillie par une véritable armée, organisée et munie d'une artillerie lourde. L'attaque s'est déroulée en plein centre de Bagdad sans que les forces de police, qui patrouillaient à proximité, n'interviennent. Les autorités irakiennes portent aujourd'hui une part de responsabilité dans ce dernier épisode d'un cycle de violences contre les journalistes et leurs médias", a déclaré l'organisation.

"Par ailleurs, la mort de Dimitri Tchebotaïev vient nous rappeler les risques que prennent les journalistes étrangers, incorporés ou non dans une armée, pour nous rendre compte de la situation en Irak. Nous exprimons toutes nos condoléances à sa famille ainsi qu'à la direction de "Newsweek"", a ajouté Reporters sans frontières.

Le 4 mai 2007, aux environs de 9h00 (heure locale), des dizaines d'hommes armés ont fait irruption devant les locaux de Radio Dijla, dans le quartier sunnite Al Jami'a, dans l'est de Bagdad. Les employés de la chaîne ont pu se défendre avec des armes mises à leur disposition par la direction dans le cadre d'un dispositif de sécurité interne. Quatre employés de Radio Dijla ont, par ailleurs, échappé à une tentative d'enlèvement en se réfugiant dans les locaux. Selon les informations recueillies par Reporters sans frontières, la chaîne a lancé un appel au secours aux autorités policières et militaires qui ne sont jamais intervenues pendant l'attaque qui a duré près d'une demi-heure. Les assaillants ont abattu Adel Al-Badri, gardien de sécurité, et deux autres employés ont été blessés.

Quelques heures plus tard, et après le départ des employés, les locaux de la chaîne ont été incendiés par des inconnus, vraisemblablement les auteurs de la première attaque, qui seraient revenus déposer des charges explosives au premier étage. L'émetteur de la chaîne a notamment été détruit. La radio a pour l'instant cessé d'émettre mais devrait reprendre ses programmes dans moins de 72 heures.

Dans une autre affaire, le photographe russe Dimitri Tchebotaïev a succombé à ses blessures après l'explosion d'une bombe le 6 mai 2007 dans la province de Diyala, au nord de Bagdad. Journaliste "embedded" pour la version russophone du magazine "Newsweek", Dimitri Tchebotaïev circulait avec les soldats de la Task Force "Lightening", dont six hommes ont péri dans la même attaque. Il est le premier journaliste étranger tué depuis le début de l'année en Irak.

Dernier Tweet :

Organizaciones y académicos de EE.UU presentaron los “Principios de Santa Clara”, un conjunto de estándares mínimos… https://t.co/S9OqqDSYql