RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste du quotidien "Al-Sabah" enlevé en plein jour

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières a manifesté son inquiétude à l'annonce d'un nouvel enlèvement de journaliste en Irak. Filaih Wadi Mijthab est le quinzième journaliste actuellement retenu en otage dans ce pays, sans que des revendications ou des nouvelles de vie ne soient parvenues à leurs collègues ou à leurs familles.

"Nous souhaitons d'abord manifester notre soutien à la famille de Filaih Wadi Mijthab. C'est le soixante-dix-neuvième journaliste enlevé depuis le début de la guerre. Les attaques contre la presse sont impunies, à de rares exceptions près. Elles sont désormais presque quotidiennes. Sans le courage de ces professionnels qui continuent à travailler, nous pourrions bien un jour ne plus entendre un seul mot sur l'Irak, où se déroulerait en silence une guerre des plus meurtrières."

Avant 2003, Filaih Wadi Mijthab était chroniqueur au quotidien "Al-Thawra", et membre du parti Baas de Saddam Hussein. Depuis l'invasion de l'Irak par les forces américaines et après la fermeture de son journal, il est devenu le directeur du quotidien officiel "Al-Sabah", membre du Iraqi Media Network, financé par les Etats-Unis. Il est devenu en quelques années une figure importante et influente du journalisme irakien.

Le 13 juin 2007, il circulait en voiture dans le quartier de Al-Habibiya, à Sadr City (l'un des neuf quartiers de la banlieue de Bagdad), lorsque plusieurs voitures l'ont forcé à s'arrêter. Les assaillants l'ont emmené de force, tandis que son chauffeur et son fils, également présent, sont restés libres.

Le kidnapping est devenu en Irak une pratique courante. Les journalistes et collaborateurs de presse, et en particulier les Irakiens, sont particulièrement visés par cette forme de violence. Depuis mars 2003, ils sont 79 à avoir été enlevés. Parmi eux, 41 ont été finalement libérés, 23 ont été exécutés, et 15 sont toujours détenus.

Le 20 juin 2007, Reporters sans frontières lancera un appel à la libération des 16 journalistes kidnappés dans le monde. Une centaine de médias du monde entier seront ainsi réunis, sur le Champ-de-Mars, à Paris.

Dernier Tweet :

The @PeriodistasPy asks @Twitter to collaborate in finding the resposible of the threats to their secretary General… https://t.co/iFAkNzW2GO