RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

DEUX JOURNALISTES SONT TUÉS LA MÊME SEMAINE QU'EST LANCÉ UN GROUPE DE DÉFENSE DE LA SÉCURITÉ DES MÉDIAS

La même semaine qu'un groupe de sécurité était créé pour les médias en Irak, deux journalistes étaient abattus dans le pays.

Jawad al-Daami, producteur à la chaîne indépendante de télévision par satellite « Al-Baghdadia » (basée au Caire), a été abattu par des inconnus à Bagdad le 23 septembre, rapporte le Comité pour la protection des journalistes (CPJ). Un porte-parole de l'Observatoire des libertés journalistiques a déclaré qu'il avait été assassiné parce qu'il était un journaliste et poète bien connu.

Reporters sans frontières (RSF) rapporte que la mort d'al-Daami survient moins d'une semaine après que le reporter de la radio Muhammad Ghanem Ahmed eut été assassiné. Ghanem Ahmed, qui travaillait pour la radio de Dar Al Salam, a été abattu près d'une mosquée à Mossoul le 20 septembre.

Selon la Fédération internationale des journalistes (FIJ) et l'International News Safety Institute (INSI), 228 journalistes et travailleurs des médias ont été tués en Irak depuis le début de l'invasion du pays par les États-Unis en 2003. La FIJ et l'INSI appellent les gouvernements et les organismes d'aide à appuyer le Groupe pour la sécurité des médias d'Irak (Iraqi Media Safety Group, IMSG), inauguré pendant le week-end à Bagdad et qui espère endiguer la vague de violence qui déferle sur les journalistes.

« Ce lancement constitue une étape importante dans la lutte pour une plus grande sécurité en Irak », disent la FIJ et l'INSI dans une déclaration conjointe. « L'appui international en faveur du travail de défense de la sécurité dans le secteur des médias, dont la nécessité est urgente, devrait passer par le groupe de défense de la sécurité ».

La coalition, « d'origine locale et jouissant d'une assise étendue » se compose du Syndicat des journalistes irakiens, du Syndicat des journalistes kurdes et d'organisations de médias, dont certaines des stations de télévision par satellite les plus populaires d'Irak.

À partir d'un bureau de sécurité à Bagdad, l'IMSG travaille actuellement sur un site web en arabe et en anglais , et aménage aussi une banque de données sur les homicides, les enlèvements et les agressions de journalistes dans le pays. Le groupe a préparé en outre un programme de soutien aux médias afin de combattre les menaces à leur sécurité, ainsi que des rencontres face à face entre des propriétaires de médias et des représentants du gouvernement afin de trouver des moyens régler ces menaces. L'IMSG prépare aussi l'ouverture d'autres bureaux de sécurité dans le pays et amasse de l'argent pour la création d'un fonds national de solidarité destiné à apporter de l'aide aux victimes de violence dans les médias et à leur famille. Pour plus de renseignements, aller sur le site web de l'IMSG à : http://www.iraqmsg.org ou, par courriel, à : [email protected]

L'Association pour la défense des droits des journalistes irakiens (Iraqi Journalists' Rights Defense Association, IJRDA) vient également d'inaugurer un programme pour aider à protéger les droits des journalistes - de ceux qui subissent le harcèlement judiciaire à cause de leur travail. Le Programme de mobilisation juridique de l'IJRDA paiera les honoraires des avocats assignés pour défendre les journalistes devant les tribunaux irakiens. Les journalistes qui ont des problèmes judiciaires sont priés de communiquer avec l'IJRDA : +7706246249 ou [email protected], ou aller à (en arabe) : http://tinyurl.com/2w5ree

Consulter les sites suivants :
- CPJ : http://tinyurl.com/2d8a4p
- RSF : http://www.rsf.org/article.php3?id_article=23745
- FIJ et INSI : http://tinyurl.com/34nnre
(25 septembre 2007)

Dernier Tweet :

الجيش الإسرائيلي يطلق النار على صحفيين فلسطينيين: مراسلون بلا حدود تطالب المحكمة الجنائية الدولية بالتحقيق في هذه ا… https://t.co/X3SVvVcguF