RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste enlevé et libéré après trois jours; un autre menacé de mort; la maison d'un autre dynamitée

(RSF/IFEX) - RSF se réjouit de la libération, le 19 novembre 2007, de Mountadhar al-Zaidi, 28 ans, correspondant de la chaîne irakienne al-Baghdadiyah. Il avait été enlevé trois jours plus tôt dans le centre de Bagdad.

"C'est un véritable soulagement que de voir ce journaliste retourner sain et sauf dans sa famille. L'annonce de son enlèvement avait soulevé une vague d'inquiétude en Irak, où de nombreux journalistes ont été exécutés pendant leur détention ces dernières années. Il est par ailleurs nécessaire de continuer à se mobiliser pour les quatorze professionnels des médias qui sont toujours retenus en otages dans le pays", a déclaré l'organisation.

Selon l'agence de presse irakienne Aswat Al-Irak, le journaliste a retrouvé sa famille, le 19 novembre, après un bref passage à l'hôpital pour un examen médical. Selon une source anonyme citée par l'agence, la libération du journaliste s'est effectuée sans contrepartie financière.

Contacté par RSF, Ziad Al-Ajili, directeur de l'Observatoire irakien de la liberté de la presse, s'est félicité de l'action de la chaîne al-Baghdadiyah et des diverses organisation des droits de l'homme qui se sont mobilisées en Irak et ailleurs pour "privilégier le côté humanitaire et insister sur les qualités du journaliste." La chaîne al-Baghdadiya, qui emploie le journaliste depuis son lancement en 2005, a consacré, le 18 novembre, une émission spéciale de deux heures à Mountadhar al-Zaidi.

Un journaliste de la télévision Al-Hurra menacé de mort, la maison d'un autre dynamitée à Baaqouba

Le correspondant de la chaîne de télévision satellitaire Al-Hurra à Diwaniya (à 180 km au sud de Bagdad), Maytham Al-Chabani, a reçu des menaces de mort l'obligeant à mettre un terme à son travail dans cette région. La direction de la chaîne n'a pas voulu faire prendre de risques à son correspondant et a décidé de le transférer à Bagdad. Lancée en février 2004, Al-Hurra ("La libre" en arabe) est une chaîne arabophone financée par les Etats-Unis.

Par ailleurs, des inconnus ont dynamité, le 16 novembre, le domicile de Hadi Al-Anbaki, du quotidien "Al-Sabah", au nord de Baaqouba, bien que le journaliste se soit réfugié dans la capitale irakienne depuis plus d'un an après avoir reçu des menaces de mort.

Dernier Tweet :

Vietnamese journalist Do Cong Duong convicted again for Facebook posts that reportedly criticize government corrupt… https://t.co/8ac41a2SjJ