RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le directeur d'une chaîne de télévision gouvernementale agressé au Kurdistan

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières dénonce l'agression dont a été victime, le 1er juillet 2008, Azad Arkouchi, directeur de la chaîne de télévision satellitaire publique Newroz près d'Erbil, capitale du Kurdistan. Selon le journaliste, ses agresseurs circulaient à bord d'une voiture de la police.

"Nous demandons l'ouverture rapide d'une enquête pour appréhender les auteurs de cette attaque et déterminer le rôle joué par des membres de la police locale. Un autre journaliste avait été arrêté pendant quelques heures dans les mêmes conditions à Erbil il y a plus d'une année. Ses agresseurs n'ont jamais été identifiés", a déclaré l'organisation.

Azad Arkouchi a été enlevé, le 1er juillet en fin de journée, par des hommes armés à la sortie d'Erbil. Sa voiture a été prise en embuscade par deux autres véhicules. Les ravisseurs ont lié ses mains et bandé ses yeux avant de le transporter vers un lieu inconnu où il a été frappé. Azad Arkouchi a ensuite été abandonné sur la route à une heure tardive de la nuit. Il souffre de plusieurs hématomes sur le corps.

Newroz est une télévision satellitaire publique, régie par le ministère de la Culture du gouvernement régional du Kurdistan.

En avril 2007, Nabaz Goran, collaborateurs de plusieurs médias, dont le quotidien "Hawlati", avait été enlevé par des hommes portant des uniformes militaires. Il avait été conduit hors de la ville puis battu à coups de bâton et de tuyau d'arrosage. Il avait été relâché au bout de quelques heures.

Dernier Tweet :

#Yemen: Human rights defender Kamal Al-Shawish of Mwatana detained by Houthis in Hodeidah https://t.co/aE6mIJZxVm @GulfCentre4HR