RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste assassiné devant son domicile après avoir reçu des menaces l'intimant de cesser ses enquêtes

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières condamne l'assassinat, le 21 juillet 2008, de Soran Mama Hama, du magazine bimensuel "Leven", dans la banlieue de Kirkouk (Nord). Selon ses collègues, il avait reçu des menaces suite à la publication d'articles traitant de nombreux sujets sensibles.

"Nous appelons les autorités du Kurdistan à mener une enquête approfondie pour faire toute la lumière sur les circonstances de la mort de ce journaliste. Soran Mama Hama était connu pour ses articles sans complaisance envers les élus locaux et les responsables sécuritaires. Il avait reçu de nombreuses menaces l'intimant de cesser ses enquêtes. A ce titre, la piste professionnelle doit être privilégiée", a déclaré l'organisation.

Soran Mama Hama a été tué par balles par quatre individus qui se sont présentés, dans la soirée du 21 juillet 2008, à son domicile, à Rasheed Awa (banlieue de Kirkouk). Le journaliste est mort sur le coup. Ses agresseurs ont pris la fuite à bord d'un véhicule de type BMW.

Contacté par Reporters sans frontières, son collègue, Hemin Hussein, a affirmé que cet assassinat avait "pour but de bâillonner le journal qui s'est toujours montré très critique envers le pouvoir". Dans un communiqué de presse, la rédaction de "Leven" a appelé le bureau de la présidence du Kurdistan, le gouvernement régional du Kurdistan et l'Assemblée nationale kurde à "prendre leurs responsabilités afin d'assurer le bon déroulement de l'enquête" sur l'assassinat du journaliste.

Soran Mama Hama, 23 ans, collaborait avec "Leven" depuis plus de trois ans. Créé en 2001, ce magazine bimensuel indépendant en langue kurde dénonce régulièrement la corruption qui sévit dans les sphères du pouvoir. Dans la dernière édition, Soran Mama Hama avait publié un article sur l'implication d'officiels kurdes dans des trafics de prostitution.

La mort de Soran Mama Hama porte à 217 le nombre de professionnels des médias tués en Irak depuis mars 2003, dont treize à Kirkouk.

Dernier Tweet :

Pedro Jaimes lleva tres meses detenido arbitrariamente en vergonzoso accionar del régimen venezolano… https://t.co/7QrCvFuXah