RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Actions en justice du Premier ministre contre la presse: un pas en avant, un pas en arrière

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières regrette la plainte pour "diffamation", déposée par le Premier ministre Nour Al-Maliki, contre le quotidien britannique "Guardian". L'organisation estime cette action en justice d'autant plus absurde que le même Nour Al-Maliki vient de retirer une plainte pour le même motif contre le site d'informations Kitabat, animé depuis l'Allemagne.

Le chef du gouvernement irakien exige du Guardian le versement de la somme d'un million $US pour "dommages". Cette plainte fait suite à la publication d'un article qualifiant d'"autoritaire" le régime de Nour Al-Maliki. Ce dernier avait initialement demandé la fermeture pure et simple du bureau du "Guardian" à Bagdad.

Par ailleurs, à l'issue d'un procès intenté par Nour Al-Maliki, le site d'informations Kitabat avait été condamné, le 18 mai dernier, à verser la somme d'un milliard de dinars (soit environ 630 000 euros) pour "dommages matériels et financiers importants", après la diffusion d'un article, en janvier 2009, du journaliste Ali Hussein, accusant de pratiques népotiques le directeur de cabinet du Premier ministre.

Nour Al-Maliki a finalement retiré sa plainte contre Kitabat, le 28 mai 2009. Reporters sans frontières salue cette décision, car l'amende mettait en péril l'activité du site.

Dernier Tweet :

Egyptian authorities have abducted well-known journalist and blogger Wael Abbas https://t.co/3ZRcR922Pa @anhri https://t.co/YGLiWaouRj