RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste abattu

(RSF/IFEX) - Le corps sans vie du journaliste Kamal Qassim Mohamed a été retrouvé le 24 août 2010 à Baghdad, six jours après son enlèvement le 19 août.

Kamal Qassim Mohamed était le rédacteur en chef adjoint de la revue "Al-Moustaqila". Il a été enlevé dans la capitale Baghdad, par des hommes armés. Ses meurtriers n'ont toujours pas été identifiés.

"Il est du devoir des autorités publiques de faire toute la lumière sur cet assassinat," a déclaré RSF. "Une enquête doit être ouverte, et les coupables de l'assassinat de Kamal Qassim Mohamed, condamnés par un tribunal pénal, dans le cadre d'une procédure impartiale".

Ce meurtre rappelle l'urgence de la mise en place d'un dispositif légal de protection des journalistes dans le pays. Durant ces sept dernières années, l'Irak est devenue le pays de loin le plus meurtrier pour les journalistes. Les professionnels des médias y sont particulièrement exposés. Ainsi, depuis l'attaque des forces coalisées de mars 2003, près de 114 journalistes iraquiens ont trouvé la mort dans un assassinat ciblé, précédé ou non d'un enlèvement. Dans 99% des cas, les assassins n'ont pas été identifiés.

Dernier Tweet :

"South African newsrooms are under pressure to move away from thoughtful and in-depth reporting towards responding… https://t.co/7DgcyJT7qw