RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le domicile d'un journaliste attaqué par des policiers

(RSF/IFEX) - Le domicile du journaliste Haydar Hassoun Al-Fizaa a été la cible d'une opération de police le 27 août 2010, dans le quartier d'Al-Shaab, à l'est de Bagdad.

Des hommes armés circulant dans sept voitures du ministère irakien de l'Intérieur ont tiré sur la maison du directeur de l'Agence de presse irakienne, Haydar Hassoun Al-Fizaa. Ils ont ensuite fouillé les lieux, endommageant une partie du mobilier.

Avec l'aide de ses voisins, le journaliste a pu évacuer sa femme. Grièvement blessée, elle a été transportée d'urgence à l'hôpital. Plusieurs autres membres de sa famille ont également été hospitalisés.

Selon les déclarations officielles, les forces de sécurité seraient intervenus sur la base d'indications relatives à la présence d'un otage au domicile du journaliste. Ils ignoraient l'identité du propriétaire. Encore selon la police, aucune personne n'aurait été arrêtée, ni aucun coup de feu tiré. Dans les faits, les représentants des forces de police à Bagdad n'ont présenté aucun mandat justifiant légalement leur intervention, ni n'ont formulé aucune excuse à l'égard du journaliste et de sa famille, ni proposé de quelconque dédommagement.

Entre les déclarations contradictoires des responsables officiels et le caractère illégal de l'intervention est pour le moins un manquement à l'Etat de droit. Une enquête impartiale et indépendante doit être menée, afin que tout doute soit levé sur les motifs et les circonstances de l'attaque. Des sanctions doivent être prises à l'encontre des responsables de cette bavure policière.

Journaliste depuis 1996, Haydar Hassoun Al-Fizaa est l'auteur de nombreux articles. Il dirige l'Agence irakienne de presse depuis 2008.

Dernier Tweet :

Facebook new fact-checking programme now has Africa Check to help stop the flow of fake and damaging content:… https://t.co/DXMkR7EXI0