RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste est enlevé et assassiné

Un journaliste irakien a été trouvé mort le 24 août, six jours après avoir été enlevé, rapportent Reporters sans frontières (RSF) et l'Institut international de la presse (IIP). Le journaliste Kamal Qassim Mohamed a été abattu. Dans un autre incident sans relation avec le premier, survenu à Bagdad, la police a fait irruption au domicile d'un journaliste où elle a blessé des membres de sa famille.

Le cas de Mohamed met en lumière la nécessité d'une législation pour protéger les journalistes. Au cours des sept dernières années, au moins 114 journalistes irakiens ont été assassinés. D'après l'Organisation des libertés journalistiques (JFO), basée en Irak, le nombre des attentats contre les journalistes va croissant.

Le 27 août, la police de Bagdad a procédé à une descente au domicile du chef de l'Agence de presse irakienne, Haydar Hassoun Al-Fizaa, ouvrant le feu sur sa femme et des membres de sa famille, qui ont dû être hospitalisés. Des officiels ont déclaré que la police ne savait pas que la maison appartenait à Al-Fizaa et ont même prétendu qu'aucun coup de feu n'avait été tiré.

ADDITIONAL INFORMATION
Alertes liées au même sujet sur ifex.org
  • Un journaliste abattu

    Le corps sans vie du journaliste Kamal Qassim Mohamed a été retrouvé à Baghdad, six jours après son enlèvement.

  • Le domicile d'un journaliste attaqué par des policiers

    Des hommes armés circulant dans sept voitures du ministère irakien de l'Intérieur ont tiré sur la maison du directeur de l'Agence de presse irakienne.



Dernier Tweet :

Thai opposition channel 'Peace TV' suspended again early February https://t.co/7JTcVDUwIp “We strongly condemn this… https://t.co/5Pv0GTq02U