RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Tensions entre les partis au pouvoir et les professionnels des médias au Kurdistan irakien

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières s'inquiète du climat de tensions qui oppose les partis au pouvoir et les forces de l'ordre d'un côté, et les professionnels des médias de l'autre au Kurdistan irakien.

L'interpellation du journaliste Hemn Karim pendant plus de vingt-quatre heures en est la parfaite illustration. La multiplication des procédures intentées pour diffamation contre les médias en est une autre.

Reporters sans frontières rappelle l'importance pour les journalistes d'effectuer un travail de qualité, en respectant éthique et déontologie de la profession, et en ne confondant pas information et diffamation.

Toutefois, on ne peut que s'interroger sur les conséquences de ces plaintes sur la liberté de la presse dans la région, notamment lorsqu'elles sont déposées hors du cadre légal. D'après le code de la presse en vigueur au Kurdistan, les plaignants ont 90 jours pour porter une affaire devant les tribunaux. Or il apparaît dans les cas présentés ci-dessous que cette limite temporelle de recevabilité n'est clairement pas respectée par les tribunaux.

Une arrestation arbitraire

Le rédacteur en chef du magazine hebdomadaire "Fshar", Hemn Karim, a été arrêté le 18 septembre 2010 par les forces de l'ordre à Suleimanieh, alors qu'il sortait d'une conférence organisée au Palace Hotel. Ironie du sort : il venait de participer au lancement d'une campagne dénonçant l'ensemble des violences commises contre les journalistes et, de manière générale défendant la liberté d'opinion et d'expression dans la région autonome du Kurdistan irakien. Le journaliste a été libéré le 19 septembre vers 22 heures (heure locale), après avoir versé une caution de 250 000 dinars (environ 215 $US).

La police a expliqué l'arrestation du rédacteur en chef en arguant du fait que le journaliste ne s'était pas présenté à la convocation qu'il avait reçue. Accusation démentie par Hemn Karim. A rappeler que le 22 août dernier, le KDP avait porté plainte pour diffamation contre le magazine "Fshar", demandant 500 millions de dinars de dommages et intérêts.

Des plaintes en cascades

Le 22 août toujours, le KDP avait porté plainte contre quatre différentes publications : "Lvin Magazine", "Awene", "Hawlati" et "Rega".

La plainte contre "Awene" faisait suite à la publication dans le numéro 214 du journal (9 mars 2010) d'un article intitulé "D'après les partis d'opposition, 'Erbil' n'est pas une exception pour ce qui concerne la fraude électorale", et d'un éditorial écrit par Aziz Rauf intitulé "Président, vous compliquez les choses" dans lequel Massoud Barzani est remis en cause en tant que président du KRG. Le KDP a demandé le versement de 500 millions de dinars de dommages et intérêts.

Le KDP a par ailleurs porté plainte pour diffamation contre trois journaux suite à la publication d'articles mettant en cause la responsabilité du KDP (voire de Massoud Barzani) dans l'assassinat de Sardasht Osman.

Ainsi le KDP a demandé 500 millions de dinars de dommages et intérêts à "Lvin Magazine", suite des numéros 126 et 127 du magazine (des 10 et 20 mai 2010). "Hawlati" est poursuivi suite à la publication d'articles dans son numéro 611 (pages 1 à 5 et page 16). Même chose pour "Rega", suite à la publication, dans son numéro du 16 mai 2010 (pages 7 à 11) d'un rapport intitulé "Le KDP, considéré comme le meurtrier de Sardasht". Le KDP a demandé le versement d'un milliards de dinars de dommages et intérêts au magazine.

Conséquence de ces plaintes, Shwan Muhammad et Kamal Rauf, rédacteurs en chef de "Awene" et de "Hawlati", se sont présentés le 19 septembre au tribunal de première instance d'Erbil. La cour a refusé la demande des deux rédacteurs en chef de transférer le dossier à Suleimanieh. Ils ont décidé de faire appel de cette décision.

(. . .)

Cliquer ici pour lire l'alerte intégrale

Dernier Tweet :

Journalist Rafael de Morais due back in court today. The plaintiff: Angola's former attorney general claimed immuni… https://t.co/yPsILNKRS8