RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un professionnel des médias tué dans un attentat

(RSF/IFEX) - Le cameraman Tahrir Kadhem Jawad, employé par la chaîne américaine en langue arabe Al-Hurra, a été tué dans l'explosion d'une charge placée sous sa voiture, lundi 4 octobre 2010 à 11h00 du matin, près de Jasr Al-Korma à l'est de Fallouja, alors qu'il se rendait à son travail.

Reporters sans frontières condamne l'assassinat de Tahrir Kadhem Jawad et rappelle la nécessité d'adopter sans délai un dispositif légal destiné à la protection des journalistes dans le pays.

L'organisation demande aux autorités de faire aboutir les conclusions de l'enquête qui vient d'être ouverte, afin que toute la lumière soit faite sur ce nouveau crime.

Ce nouvel assassinat fait suite à de nombreux attentats et agressions ciblant des journalistes et des professionnels des médias ces dernières semaines.

La seconde guerre d'Irak a été particulièrement meurtrière pour les journalistes. Comme Reporters sans frontières l'a rappelé dans un rapport intitulé "Guerre en Irak, la plus grande hécatombe pour la presse, mars 2003 – août 2010", publié le 7 septembre 2010, les criminels n'ont été identifiés et condamnés que dans seulement 1% des cas.

Depuis le retrait américain amorcé en août 2010, les violences contre les journalistes se poursuivent en toute impunité.
Alertes liées au même sujet sur ifex.org
  • Guerre en Irak : la plus grande hécatombe pour la presse

    Deux semaines après le retrait de la dernière brigade de combat de l'armée américaine, RSF dresse un bilan des sept années d'occupation des forces de la coalition et leurs conséquences sur la liberté de la presse.

Dernier Tweet :

Organizaciones y académicos de EE.UU presentaron los “Principios de Santa Clara”, un conjunto de estándares mínimos… https://t.co/S9OqqDSYql