RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste poursuivi pour "diffamation" pour avoir dénoncé la corruption

(RSF/IFEX) - Ziyad Al-Ajily, journaliste et directeur du Journalistic Freedom Observatory (JFO), ainsi que le directeur de publication du journal "Al-Aalem" sont amenés à comparaître le jeudi 21 octobre 2010, devant le tribunal chargé de juger les délits de publication et de communication. Ils sont poursuivis pour diffamation, suite à la publication, en juillet 2010, d'un article intitulé "Appel à la responsabilité" dans lequel le journaliste reprend les conclusions d'un rapport d'ingénieurs relatif au projet de construction de la cité sportive de Bassora, initié par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Projet initialement doté d'un budget de 500 millions $US. Or selon le rapport, les constructions prévues et les matériaux utilisés ne correspondent pas à ceux initialement prévus, et "la mise en œuvre du plan sans une contre-expertise minutieuse conduirait à une catastrophe".

Le ministère de la Jeunesse et des Sports a déposé une plainte pour diffamation le 26 septembre dernier, réclamant un milliard de dinars irakiens (environ 615 530 euros), en vertu de l'article 111 du code pénal irakien.

Reporters sans frontières exprime son soutien total et entier à Ziyad Al-Ajily, directeur du JFO, son organisation partenaire en Irak, et demande au ministère de la Jeunesse et des Sports de retirer sa plainte. La somme exigée par le ministère est si exorbitante qu'elle ne devrait pas être prise au sérieux. La justice devrait davantage se pencher sur le contenu de l'article du journaliste et les problèmes qu'il dénonce plutôt que de donner suite à la plainte extravagante d'un ministère qui tolère mal que la presse enquête sur la gestion de ses projets.

Dernier Tweet :

MISA-Zimbabwe wants ICT Minister to appreciate that grouping right to #privacy, access to information with consumer… https://t.co/kEPm8p9Mps