RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Deux journalistes parmi les victimes d'une attaque commando à Tikrit

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières est profondément attristée par l'annonce de la mort de deux journalistes irakiens, Sabah al-Bazi et Muammar Khadir Abdelwahad, le 29 mars 2011, dans une attaque contre le siège du conseil de la province de Salaheddine, dans la ville de Tikrit (160 km au nord de Bagdad), qui a fait au moins 65 morts et plus de 100 blessés, selon un bilan provisoire donné par un responsable de la police à l'Agence France-Presse. Le cameraman de la chaîne satellitaire Al-Fayhaa, Saad Khaled, a été grièvement blessé.

En début d'après-midi, des hommes armés, équipés de vestes explosives, ont pris le contrôle du siège du conseil de province, situé dans le centre de Tikrit, profitant de la panique provoquée par un attentat suicide commis juste avant devant l'édifice public. Vingt minutes plus tard, une voiture piégée garée à proximité a explosé au moment où affluaient les renforts des forces de sécurité. Le journaliste Sabah Al-Bazi, qui travaillait notamment pour Al-Arabiya, CNN et Reuters et d'autres médias internationaux, a été atteint par des éclats de bombe, alors qu'il était venu couvrir une réunion qui se tenait dans l'enceinte du bâtiment. Il n'a pas survécu. Un journaliste de l'agence de presse 'Ayn (Eye Media Agency), Muammar Khadir Abdelwahad, a également trouvé la mort. D'après 'Ayn, citée par l'Observatoire de la liberté de la presse (Journalistic Freedoms Observatory), le journaliste était dans le bâtiment, en contact permanent avec son média. "Au moment de l'assaut des forces de sécurité, nous avons perdu contact. Nous avons appris ensuite qu'il était mort".

"Nous condamnons avec force cet attaque aveugle qui visait délibérément un édifice public. Nos condoléances vont aux familles des victimes de cette violence terroriste, parmi lesquelles deux journalistes. Nous exhortons les autorités irakiennes à faire la lumière sur cette tuerie, et de traduire les responsables devant la justice", a déclaré Reporters sans frontières.

L'Observatoire de la liberté de la presse a salué le travail de Sabah al-Bazi, 30 ans, connu pour ses qualités professionnelles et humaines. Ce journaliste était marié et père de trois enfants. Muammar Khadir Abdelwahad était âgé de 39 ans. Il travaillait pour l'agence de presse 'Ayn depuis deux ans.

Dernier Tweet :

Valentine's Week gift for African continent in the shape of ECOWAS Court landmark judgement directing Gambia to ame… https://t.co/QklKfWFPSR