RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Les journalistes risquent de lourdes peines et la déportation au nom de la « sécurité »

Un tribunal israélien a condamné une ancienne soldate, Anat Kamm, à quatre ans et demi de prison pour avoir coulé à un journal des documents militaires classifiés
Un tribunal israélien a condamné une ancienne soldate, Anat Kamm, à quatre ans et demi de prison pour avoir coulé à un journal des documents militaires classifiés

REUTERS/Ronen Zvulun

Les journalistes et les défenseurs de la libre expression, tant internationaux qu'israéliens, qui tentent de démasquer les actions de l'armée israélienne dans les territoires palestiniens et le blocus économique de Gaza subissent une brutale répression ces dernières semaines sous prétexte de sécurité, selon ce que rapportent les membres de l'IFEX.

Cinq journalistes qui se trouvaient à bord de deux vaisseaux d'une flottille qui tentait de livrer des fournitures médicales à la bande de Gaza, soumise à un blocus, ont été arrêtés le 4 novembre, selon ce que rapportent RSF et le CPJ. Lina Attalah, qui écrit pour le quotidien égyptien « Al-Masry Al-Youm », Jihan Hafiz, du radiodiffuseur « Democracy Now ! », basé aux États-Unis, et Casey Kauffman et Ayman Al-Zubair, qui couvrent la situation pour Al-Jazira, ont été déportés et sont interdits d'entrée en Israël pendant 10 ans.

Entre-temps, Hassan Ghani, de « Press TV » en Iran, reste en prison, probablement parce que c'était la deuxième fois qu'il couvrait un voyage de la flotille de solidarité, rapporte le CPJ. Ghani a été immédiatement séparé des autres journalistes et on laisse filtrer peu de renseignements sur son sort, indiquent RSF et le CPJ.

La plupart des autres passagers à bord des navires qui étaient financés par des groupes du Canada et d'Irlande sont également détenus, indique Democracy Now! Le CPJ rapporte que les passagers ont refusé de signer un document affirmant qu'ils sont entrés en Israël illégalement et qu'ils consentent à une interdiction de dix ans d'entrer dans le pays.

Le 30 octobre, par ailleurs, la journaliste en ligne Anat Kam, ancienne commis des Forces de défense israéliennes, a été condamnée à quatre ans et demi de prison pour avoir coulé des documents classifiés racontant en détail les homicides illégaux de militants palestiniens et les mensonges subséquents racontés au public, selon ce que rapportent l'Institut international de la presse (IIP) et Reporters sans frontières (RSF). Le journaliste qui a fait le reportage sur les documents, Uri Blau, reporter au quotidien israélien « Haaretz », pourrait être lui-même passible de sept ans de prison pour possession des documents, selon RSF. Dans une lettre à la procureure générale Yehuda Weinstein exigeant l'abandon des accusations contre Blau, RSF fait valoir que tant que les documents secrets sont d'intérêt public, « la liberté des médias a la préséance ».

Le Centre palestinien pour le développement et la liberté des médias (Palestinian Centre for Development and Media Freedoms, MADA) rapporte que les attaques contre les journalistes palestiniens se poursuivent entre-temps sans discontinuer, avec des arrestations fréquentes par les forces de sécurité, ainsi que des agressions de la part des colons qui lancent des pierres et des combattants du Hamas. « Le MADA exige l'intervention immédiate d'organisations internationales et d'organismes pour protéger les journalistes palestiniens et exercer des pressions au nom de ceux qui sont détenus », a fait savoir le MADA dans une déclaration.

Une autre menace pour les journalistes en Israël, un projet de loi privé vient d'être déposé par un député qui demande la multiplication par six du montant des réparations à verser dans les affaires de diffamation, même en l'absence de preuves de dommages, selon ce que rapporte la Fédération internationale des journalistes (FIJ).

ADDITIONAL INFORMATION
Alertes liées au même sujet sur ifex.org


Dernier Tweet :

UN declares @NABEELRAJAB's imprisonment unlawful, warns arbitrary detention in Bahrain may amount to “crimes again… https://t.co/0OsOW5NwgH