RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Éditorialiste relaxé dans une plainte en diffamation envers le Parlement

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières exprime son soulagement après la relaxe du célèbre éditorialiste du quotidien gouvernemental "Al-Rai", Khaled Mahadin. Le journaliste était poursuivi pour insulte envers le Parlement, après publication d'un article critique à l'encontre des députés, le 13 février 2009, sur le site Khabberni.

"Cette décision va dans le bon sens", a déclaré l'organisation.

Des députés ont porté plainte contre cet ancien conseiller de feu le roi Hussein, après la publication d'un article intitulé "Pour l'amour de Dieu, Abdallah !" sur le site Khabberni, le 13 février 2009. Dans cet article jugé critique, Khaled Mahadin avait appelé le roi Abdallah II à dissoudre le Parlement en raison de "privilèges illégaux" dont bénéficient les députés. Il y dénonçait le "travail des députés et les privilèges qui leur sont octroyés au dépens des contribuables jordaniens", les invitant à "réduire les dépenses et à revenir sur des projets d'augmentation de leurs salaires afin de tenter de faire face à la crise économique mondiale".

Son article ayant été publié sur Internet, Khaled Mahadin n'était pas jugé selon le code de la presse, mais conformément au code pénal. Accusé de "calomnie et de diffamation", en vertu de l'article 364 du code pénal jordanien, il encourait jusqu'à deux ans de prison.

Une première audience s'est tenue le 8 mars 2009. Le 30 mars, le juge avait reporté l'audience au 21 avril, autorisant ainsi Khaled Mahadin, âgé de 68 ans, à se rendre à l'étranger pour des raisons de santé. Le 27 avril 2009, le juge a prononcé la relaxe.

Dernier Tweet :

From Snake to Dog, five dark years for journalism in China. "More than 50 journalists and bloggers are currently im… https://t.co/bEfAGX4UX1