RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

La présentatrice d'une radio communautaire violée et tuée par des inconnus

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières exprime son émotion après la mort de Rebecca Wilbrod Kasujja, animatrice de la station communautaire Buwama FM, située dans le district de Mpigi (Centre), retrouvée morte après avoir été agressée et violée dans la matinée du 17 février 2008.

"Les autorités doivent mettre en oeuvre des moyens conséquents pour identifier et punir les coupables de ce crime abject. Toutes les pistes, y compris celle de représailles organisées contre la présentatrice d'un programme du matin sur une radio locale, doivent être explorées sérieusement. Nous faisons part de nos pensées émues à la famille de cette jeune femme, ainsi qu'à ses amis et confrères", a déclaré l'organisation.

Le corps sans vie de Rebecca Wilbrod Kasujja, animatrice du programme matinal de Buwama FM, a été retrouvé dans la journée du 17 février par des habitants du village où elle résidait, Kasubikamu, dans le district de Mpigi. La journaliste, âgée de 32 ans, avait quitté son domicile à 7h30 (heure locale), pour se rendre au siège de la radio. Selon l'Union des journalistes ougandais (Uganda Journalists Union, UJU), elle a été violée et tuée par ses agresseurs.

Dernier Tweet :

A Javier Valdez lo mataron por ser periodista. Hace 9 meses. Su caso, como el del 97% de las decenas de periodistas… https://t.co/bogx2o1P4A