RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

UNE VOIX CRITIQUE DE LA SYRIE EST ASSASSINÉE; UN TRIBUNAL DES NATIONS UNIES FERA ENQUÊTE SUR LES MEURTRES DE JOURNALISTES

La bombe qui a explosé sur le bord de mer à Beyrouth le 13 juin, tuant un politicien au verbe haut et huit autres personnes, n'était que le dernier d'une série d'attentats ciblés contre les politiciens et les journalistes anti-syriens, rapportent les groupes de défense des droits de la personne et les dépêches de presse.

Wahid Eido, député du parti au pouvoir au Liban, se rendait à Beyrouth en voiture avec son fils et deux gardes du corps lorsqu'une bombe dissimulée dans une automobile stationnée à proximité a déchiqueté son véhicule, le tuant ainsi que six autres personnes du voisinage, et en blessant 11 autres. Selon Amnistie Internationale, le gouvernement a immédiatement blâmé la Syrie, bien que Damas nie toute implication dans l'attentat.

Eido était un adversaire acharné des autorités syriennes et l'un des dirigeants des manifestations qui se sont déroulées au Liban à la suite de l'assassinat de l'ancien premier ministre Rafik Hariri en février 2005. Amnistie rapporte que l'assassinat de Hariri a suscité des protestations de masse qui ont débouché sur le retrait des troupes syriennes du pays, et alimenté une vague d'attentats contre les critiques anti-syriennes.

Trois jours à peine avant le meurtre de Eido, le Conseil de sécurité des Nations Unies avait mis sur pied, conjointement avec les autorités libanaises, un tribunal pénal international chargé de poursuivre les cerveaux à l'origine de l'assassinat de Hariri et de ceux qui l'ont suivi. D'après les dépêches, tant la Syrie que ses alliés au Liban s'opposent au tribunal.

Les journalistes anti-syriens figurent parmi les personnes visées par des assaillants inconnus depuis l'assassinat de Hariri. Les attentats dont ils sont les cibles feront l'objet d'une enquête du tribunal, rapporte le CPJ. Les organisations de défense des droits au Liban, comme la Fondation Maharat et la Fondation Samir-Kassir, demandent aux Nations Unies d'inclure des journalistes dans le mandat du tribunal. Samir Kassir, chroniqueur au quotidien « Al-Nahar » et figure dirigeante du mouvement de la Gauche Démocratique, a été tué dans un attentat à la voiture piégée en juin 2005 à Beyrouth. May Chidiac, animatrice d'entrevues politiques à la Société de radiodiffusion libanaise, a perdu un bras et une jambe en septembre 2005 lorsqu'une bombe a explosé dans sa voiture près de Jounieh. Gebran Tueni, directeur administratif d'« Al-Nahar » et député au parlement, a été assassiné en décembre 2005 dans l'explosion d'une bombe qui visait son véhicule blindé. Aucune de ces affaires n'a été élucidée.

Le tribunal se joint à une autre initiative parrainée par les Nations Unies, une commission d'enquête internationale qui a reçu le mandat de faire la lumière sur l'assassinat de Hariri et de 22 autres personnes. Hier [18 juin], le Conseil de sécurité des Nations Unies a approuvé la demande du Liban qui sollicite une « aide technique » de la commission dans l'enquête sur le meurtre de Eido.

L'assassinat de Eido survient au moment où la stabilité du pays est déjà menacée. L'armée libanaise est engagée depuis plus de trois semaines dans une bataille soutenue contre des membres de Fatah al-Islam, un groupe islamiste armé, dans un camp de réfugiés palestiniens situé dans le nord du pays. Selon Amnistie Internationale, au moins 130 personnes ont perdu la vie dans les combats au camp de réfugiés de Nahr al-Bared, dont au moins 27 civils, et plus de 20 000 réfugiés palestiniens ont été déplacés de force. Les combats ont également provoqué une série d'explosions en pleine nuit à Beyrouth et dans les environs de la capitale - tuant peu de gens, mais en blessant un grand nombre - et à propos desquelles Amnistie dit qu'elles « semblent calculées pour susciter l'instabilité politique ».

Consulter les sites suivants :
- Amnistie Internationale : http://tinyurl.com/35nrvh
- CPJ, à propos du tribunal : http://tinyurl.com/2w3xbq
- Vidéo de l'explosion de la bombe à la Canadian Broadcasting Corporation (CBC) : http://tinyurl.com/2w4hzy
- Reuters AlertNet, à propos de la commission d'enquête :
http://www.alertnet.org/thenews/newsdesk/N18393967.htm
- Maharat : http://www.maharatfoundation.org
- Blogue de Samir Kassir : http://samirkassir.blogspot.com
(19 juin 2007)

Dernier Tweet :

İhraçların ötesinde: Barış akademisyenleri, açtıkları alternatif akademilerde başka bir eğitimi kurguluyor: https://t.co/Jm9jONCHsi