RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Les agressions contre les journalistes et les menaces judiciaires limitent la liberté de la presse

La brutalité policière et les poursuites judiciaires constituent les deux sources les plus importantes d'attaques contre les journalistes au Libéria, dit le Centre pour l'étude des médias et l'édification de la paix (Center for Media Studies and Peace Building, CEMESP) dans son rapport de 2009. Les journalistes et les artisans des médias reçoivent des menaces de mort, ils sont détenus et censurés.

Le rapport, intitulé « Intimidation: The renewal of censorship in Liberia » (Intimidation : Le retour de la censure eu Libéria), documente de nombreuses violations de la liberté de la presse. Le Ministère de l'Information a suspendu la publication de journaux. En octobre dernier, des responsables du gouvernement se sont emparés d'une station de radio communautaire, ont congédié le conseil d'administration de la station et suspendu l'administrateur de la station.

Le rapport contient une déclaration du Syndicat des journalistes du Libéria (Press Union of Liberia) qui condamne l'intimidation et le harcèlement des imprimeries par le gouvernement « lorsqu'il y a une publication que le gouvernement considère comme défavorable ». L'arrestation en décembre dernier du propriétaire d'une imprimerie « visait à pousser les imprimeurs à commencer à passer au crible et à corriger le contenu du journal avant de l'imprimer, ce qui menait tout droit à la censure absolue et à entraver la liberté de la presse ».

Le CEMESP offre en outre des programmes de construction de médias qui se concentrent sur les meilleures pratiques pour les journalistes dans un environnement postérieur à un conflit, résumés dans le rapport. Lors du premier atelier de formation de l'année, les journalistes libériens ont été priés de participer au processus de réconciliation dans le pays après les années de guerre civile. En juillet 2009 s'est déroulé un atelier de formation de trois semaines, auquel ont participé 25 femmes journalistes du Libéria, sous le thème : Préparer les femmes à des rôles de direction dans les médias du Libéria.

La deuxième moitié du rapport contient des essais sur des sujets comme la reddition de comptes des médias dans le Libéria après le conflit, et le rôle des médias dans la lutte contre la corruption.

Dernier Tweet :

#IndexAwards2018: Champions of free expression shortlist announced https://t.co/mF3bFLWYiV https://t.co/nemh9387yw