RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Le président oppose son veto à une loi anti-gaie

Le président de la Lituanie a opposé son veto à une nouvelle loi qui aurait interdit de discuter d'homosexualité dans les écoles et autres endroits publics, selon ce que rapportent Human Rights Watch et les dépêches.

Le président Valdas Adamkus a opposé son veto à la « Loi sur la Protection des mineurs contre l'effet préjudiciable de l'information publique ». La loi prévoyait que tout matériel « fai(san)t de l'agitation en faveur de relations homosexuelles, bisexuelles et polygames » était interdit dans les écoles ou autres endroits publics où les jeunes sont susceptibles de le voir, au motif que ce matériel a un « effet nuisible » sur « le développement des mineurs ».

« À quoi pensaient les législateurs lorsqu'ils ont voté cette loi homophobe ? » demande Human Rights Watch. « Refuser aux jeunes gens l'information dont ils ont besoin pour décider ce qu'ils vont faire de leur vie et protéger leur santé est un geste régressif et dangereux, et équivaut à de la censure. »

Human Rights Watch et d'autres groupes de défense des droits ont fait campagne contre la loi, rappelant à la Lituanie que la loi va à l'encontre de ses obligations en tant qu'État membre de l'Union européenne et de la communauté internationale.

Le parlement du pays, qui a adopté la loi le 16 juin, peut toujours passer outre au veto présidentiel, mais uniquement par un vote à la majorité absolue.

ADDITIONAL INFORMATION


Dernier Tweet :

Good news: courts in #Turkey have decided to release #TanerKillic, one of the founding members of the Turkish secti… https://t.co/vljtoftFmc