RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Les blogueurs devront s'enregistrer auprès des autorités

(RSF/IFEX) - Reporters sans frontières s'inquiète de la déclaration du vice-ministre à l'Energie, l'Eau et la Communication, Datuk Shaziman Abu Mansor, le 4 avril 2007, qui affirme que les blogueurs devront bientôt s'enregistrer auprès des autorités. La nouvelle réglementation aurait pour objectif d'éviter la mise en ligne de "contenus malveillants et négatifs". Ces contenus n'ont toutefois pas encore été clairement définis. Le gouvernement malaisien a promis de ne pas chercher à censurer Internet, mais a précisé que les blogueurs ne sont pas au-dessus des lois lorsqu'ils "perturbent la paix et l'harmonie" du pays.

Reporters sans frontières dénonce ce projet de réglementation et la pression grandissante qu'impose le gouvernement aux blogueurs malaisiens : "Cette mesure risque d'être nuisible à la liberté d'expression sur Internet. Elle pourrait pousser de nombreux blogueurs à choisir l'anonymat ou l'autocensure, par crainte des représailles. La déclaration du vice-ministre illustre une fois de plus l'intention du gouvernement d'exercer un contrôle abusif sur les informations circulant dans le pays. L'enregistrement obligatoire des publications en ligne est une procédure qui n'a, jusqu'à présent, été adoptée que par des pays qui bafouent les droits des internautes, notamment la Chine".

Les partis politiques et le gouvernement contrôlent la plupart des médias malaisiens. Les blogs les plus populaires font contrepoids en offrant des commentaires politiques parfois critiques des actions du gouvernement. Le 4 décembre 2006, le ministre des Sciences et des Technologies, Kong Cho Ha, avait déjà déclaré vouloir "créer des lois strictes afin de contrôler les abus sur internet" et dissuader "les blogueurs de prôner le désordre et le chaos dans la société".

Par ailleurs, le 19 janvier 2007, Reporters sans frontières avait pris position en faveur de deux blogueurs malaisiens poursuivis en diffamation. Jeff Ooi, responsable du blog Screenshots ( http://www.jeffooi.com ), l'un des plus populaires dans le pays, avait été assigné en justice pour avoir refusé de supprimer de son blog treize billets jugés diffamatoires par des responsables du "New Straits Times", un journal malaisien. Un autre blogueur, Ahiruddin Attan, responsable du blog Rockybru ( http://www.rockybru.blogspot.com ), a, lui aussi, été assigné en justice. Il affirme que la plainte est motivée par un billet dans lequel il accusait certains des journalistes du "New Straits Times" d'être des agents de Singapour (consulter des alertes de l'IFEX du 1er février et 19 janvier 2007).

Dernier Tweet :

#Venezuela: Crisis de papel amenaza la circulación de los diarios El Impulso y El Informador… https://t.co/11jVCMIh5G