RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

LE GOUVERNEMENT BLOQUE UN POPULAIRE SITE WEB DE NOUVELLES

Dans un geste sans précédent, le gouvernement malaisien a ordonné aux 21 fournisseurs d'accès à Internet (FAI) du pays de bloquer le blogue politique controversé « Malaysia Today » http://www.malaysia-today.net, rapportent l'Alliance de la presse de l'Asie du Sud-Est (Southeast Asian Press Alliance, SEAPA) et son partenaire malaisien, le Centre pour le journalisme indépendant (CIJ), ainsi que le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et les dépêches de la presse locale.

Selon le site de nouvelles indépendant Malaysiakini.com, la Commission malaise des communications et du multimédia (Malaysian Communication and Multimedia Commission (MCMC) a donné instruction le 26 août aux FAI de bloquer immédiatement l'accès au populaire blogue - « c'est la première fois qu'une telle mesure est utilisée contre un site social et politique », dit le CIJ.

Le CPJ rapporte que le site a été bloqué pour la première fois à 18 h, ce qui coïncide avec les plans de « Malaysia Today » d'afficher en temps réel les résultats d'une élection spéciale, que le politicien d'opposition Anouar Ibrahim a remporté par un raz-de-marée.

Le chef des opérations de la MCMC, Mohamed Sharil Tarmizi, a admis qu'« il est bloqué parce que nous avons constaté que certains des commentaires affichés sur le site web étaient insensibles, à la limite de l'incitation ».

Les dépêches locales indiquaient que les usagers étaient incapables d'accéder au site par l'entremise de trois importants fournisseurs d'accès : TMnet, Maxis et Time.

Le CIJ affirme que le gouvernement a rompu sa promesse de ne pas censurer l'Internet - un engagement exposé en détail dans sa Charte des Garanties en 10 points sur le Super Corridor du Multimédia, déposée en 1996.

Le fondateur et rédacteur en chef de « Malaysia Today », Raja Petra Kamaruddin, est une voix critique bien connue du gouvernement, qui s'est attiré le harcèlement gouvernemental à cause de ses commentaires acerbes et de sa pratique du journalisme. Il doit actuellement répondre à des accusations de sédition et de diffamation après avoir affiché des reportages liant le vice-premier ministre Najib Razak et sa femme au meurtre d'une femme de Mongolie.

Même Khairy Jamaluddin, gendre du premier ministre Abdullah Badawi - et souvent la cible du site web « Malaysia Today » - a critiqué le geste. Sur son blogue, il écrit : « Aucun autre site web ne m'a causé autant de mauvaise réputation et n'a détruit délibérément ma réputation que le « Malaysia Today » de Raja Petra. Pourtant, je ne peux m'empêcher d'être en désaccord avec cette décision récente... de bloquer l'accès au site. Un tel recours, aussi cru et éhonté, au pouvoir d'État est incompatible avec l'élargissement de l'espace démocratique. »

La blogosphère malaisienne déborde de nouvelles critiques et d'opinions rarement rapportées dans les médias grand public qui subissent l'influence du gouvernement. « Malaysia Today » reçoit maintenant plus de 1,5 million de lecteurs différents par jour, un lectorat plus important que celui des journaux établis favorables au gouvernement.

Consulter les sites suivants :
- SEAPA : http://www.seapabkk.org/
- CIJ : http://www.cijmalaysia.org/content/view/356/8/
- CPJ : http://tinyurl.com/5fqb4y
- Page de l'IFEX sur la Malaisie : http://tinyurl.com/3o3ywy
- Rapport du CIJ/SEAPA sur le manque de protection pour les professionnels des médias de la Malaisie : http://tinyurl.com/5lge8u
- « Malaysia Today » : http://www.malaysia-today.net/2008/
- Blogue de Khairy : http://www.rembau.net.my/
(3 septembre 2008)

Dernier Tweet :

Pedro Jaimes lleva tres meses detenido arbitrariamente en vergonzoso accionar del régimen venezolano… https://t.co/XhxZwDEXbv