RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Journaliste malien provisoirement libéré après un mois en prison

Reporters sans frontières salue la libération du directeur de publication du journal Le Républicain, Boukary Daou, après 28 jours d'emprisonnement. Cette décision, prise le 2 avril 2013, met fin à sa détention à la prison centrale de Bamako, où le journaliste était retenu dans une cellule avec 50 autres prisonniers.

"C'est la fin d'une épreuve pour notre confrère. Nous sommes soulagés de le savoir sorti de prison et en mesure d'assister libre à son procès, prévu le 16 avril prochain. Il ne s'agit cependant que d'une libération provisoire. Reporters sans frontières demande à la justice malienne d'abandonner les charges retenues contre Boukary Daou", a déclaré l'organisation.

Arrêté le 6 mars 2013, à Bamako, Boukary Daou a été détenu illégalement pendant huit jours dans les locaux de la Sécurité d'Etat avant d'être transféré à la prison centrale. Il est accusé d'"incitation à la désobéissance" et de "publication de fausses nouvelles" pour avoir fait paraître dans son journal la lettre ouverte d'un soldat malien.

Dernier Tweet :

RT @Pakistan_Press #Pakistan: #Sindh appoints focal person on Safety issues of Journalists https://t.co/CaQUhG8z9T