RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Journaliste interpellé alors qu'il assurait la couverture d'une manifestation

(MFWA/IFEX) - Le 7 août 2008, Ahmed Ould Neda, reporter d'Akbar Info, une agence de presse indépendante basée à Nouakchott, a été arrêté et détenu par la Police mauritanienne alors qu'il assurait la couverture d'une manifestation contre le nouveau régime militaire du pays.

Le correspondant de la Fondation pour les Médis en Afrique de l'Ouest (MFWA) a rapporté que l'appareil de Neda contenant des images de la répression policière a été confisqué.

La manifestation avait été organisée par une grande coalition de quatre partis politiques contre un coup d'état qui a renversé le jeune régime démocratique élu du Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi.

Le 6 août, un groupe d'officiers militaires mené par le général Mohamed Ould Abdul-Aziz, ancien chef de la garde présidentielle, a renversé le Président Abdallahi après que l'administration de celui-ci l'a renvoyé ainsi que trois autres officiers supérieurs.

Toutefois, une autre manifestation organisée le même jour à l'appui de la prise de pouvoir et mené par le général Abdul-Aziz est passée sans interruption.

L'arrestation et la détention de Neda portent à trois le nombre de journalistes détenus en Mauritanie. Deux autres journalistes, Mohamed Nema Omar et Mohamed Ould Abdelatif, respectivement rédacteur et reporter du journal "Al Houriya", une publication en langue arabe, sont en prison depuis le 23 juillet au sujet d'un article qu'ils ont publié sur le système judiciaire du pays.

La MFWA est inquiète du niveau d'autoritarisme dont a fait preuve la Police mauritanienne. L'organisation demande la libération immédiate des journalistes.

Dernier Tweet :

Kenya Law Society revives its protest against the shut down of three private television stations by the government… https://t.co/GfXzNk0JLk