RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

UN JOURNALISTE EST ARRÊTÉ PENDANT QU'IL COUVRAIT UNE MANIFESTATION DE PROTESTATION CONTRE LE COUP D'ÉTAT

Le reporter Ahmed Ould Neda, de l'agence de nouvelles indépendante « Akbar Info », basée à Nouakchott, a été arrêté le 7 août 2008 pendant qu'il couvrait une manifestation organisée pour dénoncer le nouveau contre le régime militaire de Mauritanie. La police a confisqué l'appareil-photo de Neda et les photos d'un assaut mené par la police, rapporte la Fondation pour les médias en Afrique de l'Ouest (MFWA).

Selon le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), Neda a été détenu pendant trois heures après avoir refusé de rendre ses photographies. La police a tiré des gaz lacrymogènes sur la petite manifestation, mais en a laissé se dérouler une autre, le même jour en faveur du putsch qui s'est déroulé sans effusion de sang.

La veille, le général Mohammed Ould Abdul-Aziz, alors chef de la garde présidentielle, a renversé Sidi Ould Cheikh Abdallahi, qui avait été élu démocratiquement, après que celui-ci l'eut démis, lui et trois autres hauts gradés de l'armée. Le général et ses forces se sont également emparés de la radio et de la télévision d'État de la Mauritanie et, d'après l'agence régionale Menassat.com, les ont mises à sac et ont arrêté son administrateur, Kabir Ould Hammoudi.

Plusieurs journaux ont omis de paraître le 6 août après que les troupes du général Aziz eurent bloqué la route menant à l'unique imprimerie du pays, qui appartient à l'État. Menassat.com affirme que les journaux empêchés de publier se sont rapidement tournés vers l'Internet.

L'arrestation de Neda porte à trois le nombre des journalistes détenus en Mauritanie, indique la MFWA. Mohamed Nema Omar et Mohammed Ould Abdelatif, du journal en langue arabe « Al Houriya », sont en prison depuis le 21 juillet à cause d'un article qui accuse trois juges de corruption.

Le 30 juillet, environ 30 journalistes ont manifesté contre la détention de leurs collègues devant le palais de justice principal de Nouakchott, la capitale. Oumar et Abdelatif, qui portaient des chaînes aux poignets et aux chevilles, se sont présentés devant un juge d'instruction une heure plus tard, indique Reporters sans frontières (RSF). Abdelatif a été transféré à l'hôpital, dit RSF, en raison d'un problème pulmonaire aggravé par les mauvais traitements que lui aurait infligés la police pour lui faire divulguer les sources de son reportage.

La Mauritanie, le plus récent producteur de pétrole d'Afrique, chevauche le monde arabe et l'Afrique noire et est une alliée des États-Unis, fait remarquer Reuters. Les États-Unis ont dénoncé le renversement d'Abdallahi et ont suspendu leur aide non humanitaire; l'Union européenne, les Nations Unies, la Ligue arabe et l'Union africaine ont aussi condamné le coup.

Abdallahi a remporté les élections l'an dernier après qu'un coup d'État en 2005 - également instigué par Abdel Aziz - eut mis fin à la dictature de 21 ans de Maaouya Ould Taya, qui doit répondre à des allégations de crime de nettoyage ethnique. Des luttes intestines au sein du parti au pouvoir sont devenues amères, selon ce que rapporte l'agence IRIN des Nations Unies, après qu'un remaniement en mai eut porté au pouvoir une douzaine de ministres du régime d'Ould Taya.

Alors que d'autres hauts dignitaires, dont le premier ministre, ont été remis en liberté, Abdallahi est détenu dans un endroit secret et sa famille a été brièvement assignée à résidence.

La junte a annoncé qu'un conseil d'État de onze personnes dirigerait les affaires jusqu'à la tenue d'élections. Les autres institutions de l'État pourraient fonctionner normalement, a déclaré la junte, y compris le parlement - où la plupart des législateurs favorables à Abdallahi ont quitté son parti le 4 août. Beaucoup de ces législateurs se sont joints aux centaines de personnes qui ont défilé pour appuyer le coup d'État.

Consulter les sites suivants :
- MFWA : http://tinyurl.com/5t5esl
- CPJ : http://tinyurl.com/5ght6t
- RSF, à propos des détentions précédentes : http://tinyurl.com/64dbcs
- FIJ : http://tinyurl.com/6kadps
- Reuters, à propos du coup d'État : http://tinyurl.com/6z774s
- IRIN : http://www.irinnews.org/report.aspx?ReportID=79758
- Réseau arabe de la presse (RAP) : http://tinyurl.com/6rluf3
- Menassat.com : http://tinyurl.com/5oku3k
Photo d'Abdallahi tirée de africanews.com

(13 août 2008)

Dernier Tweet :

Presidenciales 2018 | Balance 20 de mayo: https://t.co/UOb3hGCtrv @ipysvenezuela @espaciopublico @NelaBalbi… https://t.co/HT8uC33Ldb