RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Plusieurs journalistes agressés, un correspondant arrêté et brièvement détenu

(MFWA/IFEX) - Le 24 mai 2009, la Police mauritanienne a physiquement agressé un groupe de journalistes et les a empêchés d'assurer la couverture d'un sit-in organisé par les membres de l'Ordre National des Avocats (ONA) dans l'enceinte du Palais de Justice de Nouakchott, la capitale.

Hachem Sidi Salem, correspondant de la chaîne de télévision arabe Al Hourrah, basée au Qatar, a été arrêté et brièvement détenu.

Le correspondant de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) a rapporté que la Police a fait usage de matraques pour empêcher les journalistes de s'introduire dans la cour.

Les avocats ont mené cette action en vue de protester contre ce qu'ils ont qualifié de caractère répressif du régime militaire qui a violemment réprimé toutes les manifestations organisées dans le pays. Le 21 mai, le régime a interdit toute manifestation avant l'élection présidentielle du 6 juin.

Le correspondant de la MFWA a affirmé qu'avant la protestation, l'Ordre avait publié une déclaration le 12 mai dans laquelle il a dressé la liste d'un certain nombre de violations des droits humains perpétrées contre les Mauritaniens par la junte militaire. Ces violations ont compris les séquestrations arbitraires et l'abus du système judiciaire.

Dernier Tweet :

Thai opposition channel 'Peace TV' suspended again early February https://t.co/7JTcVDUwIp “We strongly condemn this… https://t.co/5Pv0GTq02U