RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste en ligne mis en liberté pour complément d'enquête

(MFWA/IFEX) - Le 15 septembre 2009, Djibril Diallo, un écrivain et collaborateur du site web mauritanien http://www.taqadoumy.com, qui a été arrêté et placé en garde à vue pour trois jours dans un commissariat de police de Nouakchott, a été libéré mais est tenu de s'y présenter pour complément d'enquête. Le correspondant de la Fondation pour les Médias en Afrique de l'Ouest (MFWA) a rapporté qu'il doit s'y présenter chaque jour, jusqu'à nouvel ordre.

La police a arrêté Diallo dans un cybercafé pendant la soirée du 11 septembre. Bien qu'aucune raison officielle n'ait été donnée pour son arrestation, celle-ci a été liée à un article d'opinion posté au site www.taqadoumy.com qui a critiqué le président libyen, le colonel Mouammar Kadhafi, pour son implication dans certaines crises politiques survenues en Afrique, y compris le coup d'état du 6 août 2009 qui a amené le gouvernement actuel au pouvoir.

Avec ce développement, Hanevy Ould Dehah, rédacteur du www.taqadoumy.com, est actuellement le seul journaliste incarcéré pour s'être acquitté de ses devoirs légitimes. Il a été condamné à six mois de prison ferme pour avoir prétendument "porté atteinte aux bonnes moeurs". Avant sa condamnation et incarcération, il a passé plus de deux mois en détention.

La MFWA réitère son appel pour que les deux journalistes soient libérés sans conditions.

Dernier Tweet :

Tenuous relationship between govt and CSOs could be bridged with initiatives like AFIC's - https://t.co/uPJGlkxz9A… https://t.co/1luKSV0Qf5