RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

LA MISSION INTERNATIONALE SE REND AU MEXIQUE POUR FAIRE ENQUÊTE SUR DES VIOLATIONS

À la suite du meurtre de deux animatrices de radio autochtones, une mission internationale s'est rendue au Mexique pour évaluer la situation de la liberté de la presse dans le pays, qui va se détériorant.

Cette semaine, des membres et partenaires de l'IFEX, locaux et internationaux, se rendent en visite dans des régions où la libre expression est particulièrement menacée, d'Oaxaca dans le sud, où les deux reporters autochtones ont été assassinées au début du mois (par les forces de l'État, à ce qu'il paraît), jusqu'à Sonora au nord, qui était en 2007 l'État le plus dangereux pour les journalistes.

La mission vise à « apporter un appui aux organisations et aux syndicats de médias locaux, et (à) sensibiliser davantage les gens aux risques auxquels sont confrontés les travailleurs des médias ». La mission espère aussi que de nouvelles solutions vont émerger des discussions avec les autorités fédérales et d'État, afin de corriger les problèmes insidieux de violence, d'impunité et d'autocensure.

Selon ARTICLE 19, le nombre des actes d'agression contre les journalistes est à la hausse depuis 2003. Cette année-là, on a recensé 75 incidents d'agression contre des journalistes, tandis qu'on en a compté 131 en 2006.

Les organisations participantes comprennent ARTICLE 19, l'Association mondiale des radiodiffuseurs communautaires (AMARC), Reporters sans frontières (RSF), la Fédération internationale des journalistes, le Comité pour la protection des journalistes, la Fondation pour la liberté de la presse (FLIP), l'Institut international de la presse et la Société interaméricaine de la presse, qui sont membres de l'IFEX.

L'International Media Support, l'International News Safety Institute, la Fiducie Rory-Peck, l'Open Society Institute et l'UNESCO participent aussi à la mission.

Les organisations participantes vont présenter un rapport public sur les questions liées à la liberté d'expression et formuler des recommandations précises à l'État mexicain.

Aller à : http://tinyurl.com/6bfbdo

(22 avril 2008)

Dernier Tweet :

Executive director of MFWA, Sulemana Braimah calls for media reforms in Ghana against backdrop of lethargic regulat… https://t.co/UVeEb15WD9