RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Perquisition douteuse au domicile de la veuve du journaliste Jesús Blancornelas est une tentative d'intimidation contre la revue "Zeta", selon RSF

(RSF/IFEX) - Le 29 août 2008, à Tijuana, une vingtaine d'hommes en uniformes de police se sont introduits au domicile de la veuve de Jesús Blancornelas, le fondateur de la revue hebdomadaire "Zeta". Sans mandat de perquisition, ni autre document officiel les y autorisant, les fonctionnaires sont entrés chez Genoveva Villalón et ont filmé l'intérieur des lieux. Selon des sources non officielles, le commando aurait reçu des dénonciations anonymes et cherchait des preuves de la présence de drogue. Reporters sans frontières craint, à travers cette manoeuvre, une tentative d'intimidation contre la famille Blancornelas et la revue "Zeta" et demande aux autorités de l'État de fournir des explications.

Fondateur de l'hebdomadaire "Zeta" (lauréat du prix Reporters sans frontières-Fondation de France 2004 dans la catégorie média), Jesús Blancornelas est décédé le 23 novembre 2006 des suites d'une longue maladie. Sa revue consacre toujours une large part de ses enquêtes au crime organisé, et notamment au cartel des frères Arellano Félix. Une audace qui a coûté cher à la rédaction. L'un des cofondateurs de "Zeta", Héctor Felix Miranda, a été assassiné le 20 avril 1988, suivi du rédacteur en chef et éditorialiste Francisco Javier Ortiz Franco, le 22 juin 2004. Jesús Blancornelas avait lui-même réchappé d'un attentat en novembre 1997.

Dernier Tweet :

#IndexAwards2018: Champions of free expression shortlist announced https://t.co/mF3bFLWYiV https://t.co/nemh9387yw