RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un présentateur de radio retrouvé assassiné quarante-huit heures après sa disparition

(RSF/IFEX) - Le corps sans vie d'un présentateur de la station de radio régionale La Magia 97.1, Fabián Ramírez López, a été localisé et identifié, le 11 octobre 2009, dans les environs de Mazatlán, Sinaloa (Nord-Ouest). La victime avait disparu quarante-huit heures plus tôt après avoir quitté son domicile pour se rendre à son travail.

"Le mobile de cet assassinat reste à établir. Si des indices permettaient de le relier aux activités de la victime, Fabián Ramírez López serait le dixième professionnel des médias tué au Mexique depuis le début de l'année. L'État de Sinaloa figure, après celui de Chihuahua (Nord), parmi les plus dangereux du pays. Dans ce bastion de l'un des plus redoutables cartels du pays, plus de 600 exécutions ont été constatées depuis le début de l'année. La piste du crime organisé est moins que jamais à exclure", a déclaré Reporters sans frontières.

C'est un appel téléphonique anonyme, passé à la rédaction de La Magia 97.1 dans la soirée du 11 octobre, qui a permis de retrouver Fabián Ramírez López. La victime, égorgée, présentait également des blessures au bras et les lettres YTTS gravées dans son dos. Toujours selon la presse locale, les effets personnels du présentateur, dont son téléphone portable et ses papiers, ont été retrouvés sur lui, ce qui exclut a priori le mobile du vol.

Fabián Ramírez López était employé au sein de La Magia 97.1 depuis cinq ans. Il n'avait plus donné signe de vie depuis le 9 octobre. Parti de chez lui rejoindre son travail, il n'était jamais arrivé à destination.

Pays le plus dangereux du continent américain pour les journalistes (lire le rapport de mission "Les coulisses de l'impunité" : http://www.rsf.org/spip.php?page=article&id_article=34602 ), le Mexique se situe à ce jour à la 140e place sur 173 pays du classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières en 2008.

Dernier Tweet :

Were Romanian police ordered to target journalists at anti-corruption protest?https://t.co/rRgMGEQpme… https://t.co/88DYuy5xm8