RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

D'autres journalistes sont enlevés et assassinés

Un journaliste mexicain qui couvrait la politique gouvernementale, les questions environnementales et le crime organisé a été enlevé le 6 avril, selon ce que rapportent le Centre national des Communications sociales (Centro Nacional de Comunicación Social, CENCOS), ARTICLE 19 et d'autres groupes membres de l'IFEX. La même semaine, un autre journaliste a été tué, selon ce que rapportent l'Institut international de la presse (IIP), le Comité des écrivains en prison du PEN International (WiPC) et Reporters sans frontières (RSF).

Ramón Ángeles Zalpa est correspondant d'un journal local, « Cambio de Michoacán », et professeur à l'Université nationale de pédagogie. Il est le quatrième journaliste à disparaître à Michoacán depuis 2006. En novembre dernier, Maria Esther Aguilar Casimbe, chroniqueuse judiciaire au « Cambio de Michoacán », a elle aussi disparu. ARTICLE 19 a intenté des poursuites judiciaires contre les autorités locales et fédérales afin d'accélérer les recherches pour retrouver Ángeles Zalpa.

D'après le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et RSF, Ángeles Zalpa a écrit à la fin mars un article sur l'attaque menée contre une famille autochtone locale, mais qui a été publié sans signature. Les journalistes locaux disent que les assaillants appartiennent à un groupe criminel.

Dans un incident distinct, Enrique Villicaña Palomares, chroniqueur au journal « Voice of Michoacan » et professeur à l'université, a été retrouvé mort le 10 avril, cinq jours après avoir été porté disparu. Il avait couvert les attaques de groupes armés contre un groupe autochtone local, et avait reçu des menaces deux semaines avant sa mort. Son employeur n'est pas certain toutefois que son enlèvement et son assassinat soient reliés à son travail de chroniqueur.

Dernier Tweet :

It's 10 mnths since the murder of journalist #DaphneCaruanaGalizia. She exposed corruption in the Maltese establish… https://t.co/wSmLLyRsTX