RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Des défenseurs des droits de la personne sont tués en mission; des journalistes sont attaqués

Un convoi de plus de 40 défenseurs locaux et internationaux des droits de la personne, d'activistes et de journalistes a été pris en embuscade par des hommes armés le 27 avril au Mexique, dans la ville de San Juan Copala, État d'Oaxaca, selon ce que rapportent le Centre national des Communications sociales (CENCOS), ARTICLE 19, le Comité pour la protection des journalistes (CPJ) et Reporters sans frontières (RSF). Deux défenseurs des droits ont été tués.

Le groupe transportait des approvisionnements et des observateurs internationaux dans la région de Triqui, qui vit dans l'insécurité en raison de conflits politiques depuis 2007, après que les gens de Triqui eurent proclamé la zone de San Juan Copala municipalité autonome. Les groupes paramilitaires qui appuient les autorités d'Oaxaca sont à l'oeuvre dans la région; par conséquent, le village est privé d'eau, d'électricité, d'écoles et de médicaments.

Plusieurs organisations qui ont participé au convoi attribuent l'attentat à un groupe paramilitaire lié au parti qui contrôle le gouvernement de l'État d'Oaxaca, selon ce que rapporte RSF. D'après le CPJ, le convoi comprenait des membres d'un mouvement hostile au gouvernement, qui s'est emparé de la capitale de l'État pendant plusieurs mois en 2006.

Les activistes Jyri Antero Jaakkola, citoyen finlandais, et la Mexicaine Beatriz Alberta Carino Trujillo, ont été tués par balles.

Les journalistes qui voyageaient avec le groupe, Erika Ramirez et David Cilia García, voulaient faire enquête sur les homicides des journalistes de radio communautaire Felicitas Martínez Sánchez et Teresa Bautista Merino, assassinées en 2008. Elles travaillaient pour la station de radio communautaire de Triqui, « La voix qui rompt le silence », à San Juan Copala.

Lorsque le convoi a essuyé les tirs, le groupe s'est dispersé et les deux journalistes ont couru dans les montagnes environnantes; ils ont été retrouvés, blessés et faibles, deux jours plus tard, dit RSF. Un autre journaliste a aussi survécu. De nombreux autres ont été blessés.

ADDITIONAL INFORMATION
Alertes liées au même sujet sur ifex.org


Dernier Tweet :

There have been more than 900 violations of journalists’ rights and attacks on media carried out against Palestinia… https://t.co/y3W46suw0x