RÉGIONS:

SUBSCRIBE:

Sign up for weekly updates

Un journaliste disparu est retrouvé mort; un journal est la cible d'un attentat à la bombe

Noel López Olguín
Noel López Olguín

Pour faire pression sur la presse et la contraindre à ne pas couvrir leurs activités, les gangs criminels mexicains ont recours à diverses tactiques, notamment l'assassinat des journalistes critiques. Un journaliste disparu en mars a été retrouvé le 1er juin enterré dans une fosse dans l'État de Veracruz, selon ce que rapportent le Comité pour la protection des journalistes (CPJ), Reporters sans frontières (RSF) et le Comité des écrivains en prison du PEN International (WiPC). Noel López Olguín était connu pour ses articles critiques à l'égard de la corruption locale.

Dans un attentat distinct survenu deux jours auparavant dans l'État septentrional de Coahuila, une grenade a été lancée contre le quartier général d'un journal qui avait mis à nu le crime organisé et la corruption, selon ce que rapportent la Société interaméricaine de la presse (SIP) et d'autres groupes membres de l'IFEX.

Chroniqueur au journal « La Verdad de Jáltipan », López avait été enlevé le 8 mars par des hommes armés circulant à bord de deux VUS. Son corps a été retrouvé après qu'un dirigeant du crime organisé arrêté par l'armée mexicaine eut avoué le meurtre du journaliste.

D'après RSF, le journaliste avait lancé un appel au public pour qu'il signale des violations commises par les autorités et le crime organisé. Il avait également travaillé pour les hebdomadaires « Noticias de Acayucan » et « Horizonte » à Veracruz. Mais la violence reliée à la drogue alimente une culture de peur dans la région, et après son enlèvement les médias ont soit nié connaître López ou déclaré qu'il avait collaboré à leur publication il y a longtemps, vraisemblablement par peur des représailles, indique le CPJ.

Veracruz est un point de transit majeur de la drogue transférée aux États-Unis; le groupe paramilitaire « Los Zetas », très redouté, serait très actif dans les environs de Jáltipan, la ville où vivait et travaillait López Olguín.

À Saltillo, État de Coahuila, le 30 mai, une grenade a été lancée contre le quartier général d'un prestigieux journal indépendant, la « Vanguardia » - le journal le plus ancien de la ville et celui qui a le plus fort tirage. Personne n'a été blessé, mais le journal n'a pas fait état de la grenade dans sa version imprimée ni dans ses éditions en ligne par crainte d'autres attentats. Le journal a reçu des menaces dans le passé à cause de ses reportages.

En 2010, plus d'une dizaine de médias d'information dans le pays ont été attaqués soit à l'arme à feu soit aux explosifs. « Au Mexique le crime organisé continue de répandre la terreur dans les médias sans les moindres conséquences. Le gouvernement du Président Felipe Calderón ne doit pas tolérer l'intimidation criminelle de la presse pour la réduire au silence », dit le CPJ.

ADDITIONAL INFORMATION


Dernier Tweet :

Petition by Eric Gitari, Executive Director of NGLHRC, to Kenyan High Court, to strike down sections of the penal c… https://t.co/BWUczgJw1L